Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

vendredi 29 avril 2011

Les avions de la bataille de Halhin Gol (4) - Le Polikarpov I-16 (2)

Historine joue en ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). Dans ce cadre, nous allons nous intéresser de temps à autres à des avions de la Seconde Guerre Mondiale et aux batailles auxquelles ils participèrent. Nous avons déjà évoqué la bataille de Halhin Gol lors d'articles précédents. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux matériels aériens de cette bataille. Nous avons commencé par le Ki-27 "NATE" et puis nous avons poursuivi avec le Polikarpov I-16. Voici aujourd'hui la suite de l'étude sur cet appareil.

Bonne lecture.

L'I-16 en Espagne:

Quand la guerre civile espagnole éclate, un peu moins de 500 I-16 sont fournis aux Républicains... Avec son bon armement unique à l'époque (un canon de 20mm), son bon taux de montée et sa grande manœuvrabilité, il surprend et domine les débuts des débats... 
sa forme et son bruit de machine à coudre le fera surnommer le « rat » par ses ennemis et la « mouche » par son camp... Il marque véritablement l'Aviation Républicaine puisque sur les 1947 avions fournis par l'étranger, 1409 sont donnés par l'URSS... et sur ceux ci on peut compter 475 I-16...
Le premier combat d'un I-16 a lieu en novembre 36, en Espagne donc... les I-16 sont très souvent servis par des pilotes soviétiques et ils dominent facilement le He-51 et les Ar-68 des Nationalistes...

 
seul le CR-32 italien fait jeu égal... mais cela ne dure qu'un temps... il est dominé de la tête mais pas des épaules (basse altitude) dés l'arrivée du jeune Bf-109... le I-16 a aussi été fourni en nombre aux chinois et ont participé aux actions contre les japonais en Mongolie... 

La Finlande récupérera aussi quelques I-16 lors de la guerre russo -finlandaise de 1939.
Variantes
  • TsKB-12 : prototype à moteur M-22.
  • TsKB-12bis : prototype à moteur M-25.
  • TsKB-18 : prototype d'attaque au sol, 4 mitrailleuses PV-1.
  • I-16 Type 1 : (30 exemplaires) 2 mitrailleuses PV-1 dans les ailes avec 900 coups, moteur M-22 de 480 ch.
  • I-16 Type 4 : 2 mitrailleuses PV-1 dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25 de 700 ch.
    • UTI-2 : version biplace à moteur M-22.
    • UTI-3 : version biplace à moteur M-22 et train fixe.
    • UTI-4 : version biplace à moteur M-25.
  • I-16 Type 5 (1 500 exemplaires) : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25 de 700 ch.
    • I-16 P : premier essai d'un armement canon.
  • I-16 Type 6 : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25A de 730 ch.
  • I-16 Type 10 : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups, moteur M-25V de 750 ch.
    • I-16 TK : prototype avec 2 turbocompresseurs TK-1, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups.
    • TsKB-12 P : prototype du type 17.
  • I-16 Type 17 : version d'attaque au sol avec 2 canons ShVAK de 20mm avec 150 coups dans les ailes, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups.
  • I-16 Type 18 : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups, moteur M-62.
  • I-16 Type 20 : prototype à long rayon d'action, équipé de réservoirs supplémentaires d'intrados qui furent réutilisés sur les séries suivantes.
  • I-16 Type 24 : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, 2 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups, moteur M-62 puis M-63.
    • I-16 SPB : version bombardier en piqué.
  • I-16 Type 27 : 2 canons ShVAK de 20 mm avec 150 coups dans les ailes, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups et moteur M-62.
  • I-16 Type 29 : 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups et 1 mitrailleuse BS de 12,7 mm sous le moteur, moteur M-63, radio et cinémitrailleuse.
  • I-16 Type 28/30 (amélioration du précédent) 450 exemplaires (?)
Surnoms
  • Il fut surnommé Ishak (en russe Ишак : âne) par les propres pilotes russes, ceci en raison de la proximité de prononciation des mots russes âne et I-16.
  • Lors de la guerre civile espagnole, les pilotes républicains, le surnommèrent mosca (mouche) en raison de sa petite taille. Leurs adversaires, les pilotes nationalistes, le surnommèrent rata (rat), peut-être en raison du bruit de son moteur, ou peut-être comme geste de mépris.

mardi 26 avril 2011

La règle Check Your 6 (CY6) - (2)

Historine joue en ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). Voici un petit résumé complet d'une partie par nos deux comparses Damien et Pascal. Pour les photos, voir l'article précédent sur la partie endiablée jouée autour de la bataille de Halhin Gol.

Bonne lecture.

Tout commença par une belle matinée de juin 1939. Une patrouille  japonaise de deux Ki 27 "NATE" et une patrouille russe composée de six Polikarpov I-16 retournent réciproquement à leur base après d’intenses combats. Mais le destin et la mort en avaient décidé autrement.  La danse écarlate en ce début de conflit mondial naissant joue à nouveau sa partition mortelle.

Au niveau des forces en présence il n’y a pas photo, le scénario est déséquilibré et la règle l’assume d’où l’intérêt à Check Your Six! (CY6) de jouer de l’historique, la stratégie aérienne est ainsi mise à l’honneur pour sortir de situations d’infériorité.

La preuve : 6 Polikarpov armés de quatre mitrailleuses contre 2 Ki-27 japonais armés de deux mitrailleuses.
Egalité pour la robustesse, les deux avions sont au niveau zéro c’est-à-dire qu’un seul tir et c’est le tapis garanti ou presque. En revanche, les Ki sont plus maniables (malgré leur envergure) et les pilotes plus chevronnés.

Les deux formations se font face mais les japs dirigés par Damien profitent du soleil dans leur dos pour aveugler momentanément les russes (pilotés par Pascal et Cyril) et rendre leur repérage difficile.

Une fois repérés, les russes cassent leur formation de combat et s’orientent vers les Ki qui en ont profité pour se décaler sur leur flanc gauche afin d’éviter le gros de la meute.

Au premier passage, les Ki tentent un coup de bluff et se lancent dans un retournement en split-s alors que les russes s’attendaient à un premier tir en rafale en face à face. Bénéficiant de l’effet de surprise et de l’affolement des pilotes russes subjugués par l’audace des pilotes du soleil levant, les japonais ne loupent pas la seconde occasion de faire mouche face à deux Polikarpov qui avaient pu se retourner.
Une première rafale vient percer un réservoir, la seconde transforme le Ruskov en boule de feu et l’I-16 va s’écraser sur le plancher des vaches. Une partie de l’escadrille russe qui s’était dispersée pour croiser leur feu meurtrier sur les zéké revient plus près des cibles et commence à les arroser.

Les Ki encaissent (et là merci les dés!) malgré quelques gros impacts sur la voilure. Les Ki continuent l’hécatombe après un virage serré à droite et envoient au tapis deux autres I-16. La confusion est telle dans les rangs russes et la vodka faisant effet dans les cockpits que deux pilotes russes se percutent en plein vol (et oui pas de radio dans les I-16 en 1939 !).

Le dernier I-16 en état de vol, déjà touché, doit faire un test de compétence si il veut se retourner. Après un long virage à gauche pour éviter de tester il tente de se retourner pour faire face aux deux Ki qui le prennent en chasse pour une mise à mort dans les règles de l'art. Malheureusement au moment d’effectuer son split-s le jeune pilote avec préalablement un dégât moteur augmente le niveau d’oxygène lors de sa descente et provoque une explosion dans son compartiment hélice et plonge en flèche vers le sol.

Les deux pilotes japonais rentrent à la base avec leur zincs percés de toute part mais fiers d’avoir servi encore une fois jusqu’à la mort l’Empereur et le peuple japonais. Ils seront promus vétérans pour leur prochaine mission pour cet acte d’héroïsme.

Une pensée pour nos pilotes russes morts au combat, Pascal et Cyril, qui ne manqueront pas de prendre leur revanche.

jeudi 14 avril 2011

La règle Check Your 6 (CY6) - (1)

Historine joue en ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). En attendant un petit résumé complet de la règle par nos deux comparses Damien et Pascal, voici quelques photos d'une partie endiablée jouée autour de la bataille de Halhin Gol.

Il y a deux Ki 27 "NATE" contre 5 Polikarpov I-16.

Bon jeu.

mercredi 13 avril 2011

la 3ème Panzer Division (4)

Historine vous a présenté la 3ème Panzer Division il y a quelques temps. Vous trouverez ici et les articles concernant cette division. La division de l'Ours a combattu en Pologne, en France, en Russie .... Ses matériels, en 1939 -1941 étaient des plus classiques. 

C'est aussi l'armée que j'ai choisi de jouer à FoW. En voici donc quelques photos.
Des Panzer II et des Unités de reco
Des Panzerjagers I (équipés d'un canon de 47mm) et des Buffla's (unité non endivisionnée à la 3ème Pz Div.)

Panzer III et en arrière plan, des Sig 33
StuG A  (unité non endivisionnée à la 3ème Pz Div.)
 Panzer IV D

lundi 11 avril 2011

Les avions de la bataille de Halhin Gol (4)

Historine joue en ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). Dans ce cadre, nous allons nous intéresser de temps à autres à des avions de la Seconde Guerre Mondiale et aux batailles auxquelles ils participèrent. Nous avons déjà évoqué la bataille de Halhin Gol lors d'articles précédents. Aujourd'hui, nous continuons à  nous intéresser à l’Ordre de Bataille russe. Voici sous forme de tableau un rapport synthétique de l’état des forces russes en juillet / août 1939 sur le front.

Ordre de bataille de l’aviation russe à Halhin Gol :
Total des forces soviétiques en juillet 1939
Unit
I-16
I-15bis (I-152)
SB
R-5Sh
Total
70th Régiment de chasseurs
40
20
-
-
60
22nd  Régiment de chasseurs
53
25
-
-
78
38th Régiment de bombardiers
-
-
59
-
59
150th régiment mixte de bombardement
-
-
73
10
83
Total
93
45
132
10
280
Pertes russes en juillet 1939
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
39
2
41
I-15bis (I-152)
15
1
16
I-153
1
1
2
SB
24
4
28
TB-3
-
1
1
Total
79
9
88
Total des forces soviétiques en aout 1939
Unit
I-15bis
I-153
I-16
SB
TB-3
R-5
Total
22nd Régiment de chasseurs
1
13
32
-
-
-
46
56th Régiment de chasseurs
13
24
64
-
-
-
101
70th Régiment de chasseurs
2
30
77
-
-
-
109
Groupe de défense des aérodromes
41
3
21
-
-
-
65
Total Chasseurs
57
70
194
-
-
-
321
38th Régiment de bombardiers
-
-
-
53
-
-
53
56th Régiment de bombardiers
-
-
-
57
-
-
57
150th régiment mixte de bombardement
-
-
-
71
-
-
71
Groupe TB-3
-
-
-
-
23
-
23
Escadron aérien Mongol
-
-
-
-
-
7
7
Total Bombardiers
-
-
-
181
23
7
211
Total
 
532
Total des forces soviétiques du 1er Groupe d’Armée le 20 août 1939
Unit
I-16*
I-153
I-15bis
SB
TB-3
Total
22nd Régiment de chasseurs
82
13
1
-
-
96
56th Régiment de chasseurs
64
24
18
-
-
106
70th Régiment de chasseurs
77
30
2
-
-
109
Bombardiers SB
-
-
-
181
-
181
TB-3
-
-
-
-
23
23
Groupe de défense des aérodromes
21
3
41
-
-
65
Total
244
70
62
181
23

*         Y compris les I-16 équipés de canons.
Total des pertes soviétiques en août
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
21
16
37
I-16P
2
-
2
I-15bis (I-152)
4
1
5
I-153
7
4
11
SB
20
2
22
Total
54
23
77
Total des pertes soviétiques du 1er au 16 septembre 1939
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
4
1
5
I-16P
2
-
2
I-153
8
1
9
Total
14
2
16
Total des pertes soviétiques lors des combats d’Halhin Gol
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
83
22
105
I-16P
4
-
4
I-15bis (I-152)
60
5
65
I-153
16
6
22
SB
44
8
52
TB-3
-
1
1
Total
207
42
249