Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

dimanche 20 mai 2012

Opel Blitz (1)

Historine s’intéresse aujourd'hui à la bonne à tout faire de l'armée allemande durant la 2nd Guerre Mondiale : l'opel Blitz. Suite à une discussion sur notre forum, nous avons décidé de faire un petit article sur le blog !!

l'Opel Blitz :
Au début des années 1930, la firme allemande Opel AG produit un camion léger et rapide appelé Blitz, capable de transporter une importante quantité de matériels (théoriquement 3 100 kilogrammes de charge) divers malgré sa faible masse.
L'armée allemande est séduite par les performances de ce véhicule, et lance les premières commandes à la firme Opel. Des versions diverses peuvent être facilement mises au point, et ce camion s'impose rapidement comme le premier véhicule de transport au sein de l'armée allemande. Immatriculé par la Wehrmacht sous le code 1KW 3.6-36 s 3t Blitz, ce véhicule peut être considéré comme le modèle typique de la politique d'unification adoptée en 1938 pour la construction de moyens de transport civils convertibles en véhicules militaires.( il fut construit en civil avec plus ou moins les mêmes caractéristiques qu’en version militaire).
L’Opel Blitz fut le camion à tout faire il fut produit par milliers et livré à tous les corps de l'armée, de la marine, de l'aviation au SS, ce camion s'impose rapidement comme le premier véhicule de transport au sein de l'Armée allemande. Des versions diverses seront mises au point, L'Opel Blitz fut produit en nombreuses variantes : ambulance, camion citerne, voiture de commande, atelier de réparation, véhicule semi-chenillé pour l’est…

A partir de 1937, des modèles dotés de quatre roues motrices sont également produits et livrés à l'armée allemande.
Le camion Opel-Blitz 36-6700A sert sur la plupart des champs de bataille où l'Allemagne est engagée et fait preuve d'une grande résistance aux longues distances et aux mauvaises conditions de route (chaleur, froid, chemins de campagne, etc...).

Près de 82 000 unités sont construites entre 1937 et 1944.Il fut utilisé après la guerre par la population civile dans le cadre de la reconstruction de l'Allemagne.

Opel-Blitz 3,6-36S
Produit de 1937 à 1944 et à plus de 82 000 exemplaires, l'Opel-Blitz 3,6-36S était le camion allemand le plus répandu de la guerre. Très robuste et polyvalent, il pouvait servir sur tous les théâtres d'opérations pour y effectuer des tâches diverses et variées. Il fut utilisé après la guerre par la population civile dans le cadre de la reconstruction de l'Allemagne.
Opel-Blitz 3,6-6700A
Successeur du célèbre Opel-Blitz 3,6-36S, le 6700A fut construit à plus de 25 000 exemplaires de 1940 à 1944. Un peu plus lourd et moins rapide que son prédécesseur, le 6700A pouvait néanmoins embarquer plus de matériel. Il avait également hérité de la fiabilité du 36S.

Les différents "MAULTIER"
Opel retient son 3 ton Opel- Blitz Type 3.6-36 S pour la production du "Maultier". Les chaînes de montage de Brandebourg Havel produirent jusqu’a 120 véhicules par jour. Ford convertit son 3 tonnes V8 type G 398 TS/V 3000 S, ce camion n'était pas très populaire auprès avec les troupes. Le Mercedes-Benz de type L 4500 R était très fiable. Ce succès est du à l’adaptation du train de roulement du PZ II. Le nec plus ultra fut le Magirus type S 3000 produit par Klöckner-Humboldt-Deutz. Ce véhicule fut construit en quantité limitée. Actionné par un très bon moteur de 80 HP de 4 cylindres Diesel, le Magirus "Maultier" s’extrayait des fondrières les plus profondes grâce à la puissance de son train de roulement là ou aucun autre véhicule n’aurait pu passer. Durant le conflit, les trois firmes réunies produisirent environ 22 000 Maultier 3 ton pour seulement 1500 Mercedes-Benz 4.5t "Maultier".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire