Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 15 février 2011

Les Hussards de Pologne (1809- 1813)

Après les cuirassiers Polonais, Historine s’intéresse aux Hussards de Pologne.

Les Hussards de Pologne :
La Pologne a fourni 2 régiments de Hussards durant les guerres Napoléoniennes. Levés en 1809 comme 8e et 9e régiments de cavalerie de l’armée franco-galicienne, ils  prennent rang dans l’armée du grand-duché au début de l’année suivante avec respectivement le 10ème et 13ème rang.

Le 10ème est levé à Posen et le 13ème à Lublin. Ils sont tout deux à 4 escadrons de 2 compagnies.

10e régiment :
Compagnies ordinaires
• Dolman et pelisse en drap bleu turquin à tresses et ganses jaunes. Pelisse bordée de fourrure noire. Collet et parements en pointe écarlates à liséré jaunes. Ceinture de laine écarlate à coulants et cordon jaunes. Boutons de cuivre.
• Culotte hongroise bleu céleste à bastions et bandes jaunes. Bottes à la hongroise noires à liséré et glands jaunes.
• Shako noir orné d’une large cocarde blanche à ganse jaune. Cordon et raquettes blancs, plumet tombant noir, jugulaire à écailles de cuivre.
• Buffleteries de cuir blanc. Giberne noire. Sabre de hussard à garde de laiton à une branche et fourreau de fer, dragonne blanche. Sabretache de cuir noir orné de l’aigle polonais en métal blanc couronné de cuivre.
• Harnachement de cavalerie légère en cuir noir, schabraque de drap écarlate à galon jaune. Portemanteau cylindrique de même. Siège de fourrure noire.

Trompettes:
• Dolman en drap bleu céleste à tresses et ganses jaunes mêlé de rouge. Pelisse blanche bordée de fourrure fauve à tresses et ganses jaunes mêlé de rouge. Collet et parements en pointe écarlates à liséré jaune.
• Culotte hongroise écarlate à nœuds et bandes jaunes. Bottes à la hongroise fauves à liséré et glands jaunes.
• Colback de fourrure fauve à flamme écarlate soutachée de blanc. Cordons et raquettes blancs mêlé de rouge. Plumet tombant rouge à sommet blanc.
• Sabretache noire à galon jaune.
• Reste de l’équipement comme la troupe.

Compagnies d’élite
Habit de la troupe avec colback polonais de fourrure noire, sans flamme et à fond bleu céleste ; cordon, raquettes et plumet rouges ; visière noire.

Sous-officiers
Habit de la troupe avec chevrons de grades sur les manches et galon en haut du shako.

Officiers
Habit de la troupe où tous les agréments jaunes deviennent or ou dorés, tous les agréments blancs deviennent argent ou argentés. Chevrons et bastions de grades au dessus des parements et sur la culotte, galon en haut du shako de la couleur des boutons. Giberne et banderole ornementées.
13e régiment :
Compagnies ordinaires
• Dolman et pelisse comme au 10e avec toutes les tresses et galons blancs au lieu de jaune. Fourrure de la pelisse blanche. Ceinture à coulants blancs. Boutons de métal blanc.
• Culotte et bottes à agréments blancs.
• Shako recouvert de drap bleu céleste avec les mêmes ornements qu’au 10e régiment. Jugulaires de métal blanc.
• Schabraque et portemanteau galonnés de blancs.
• Reste de l’équipement comme au 10e régiment.

Trompettes:

• Dolman en drap écarlate à tresses et ganses blanches mêlé de rouge. Pelisse blanche bordée de fourrure fauve à tresses et ganses blanches mêlé de rouge. Collet et parements en pointe bleu céleste à liséré blanc.
• Culotte hongroise bleu céleste à nœuds et bandes blancs. Bottes à la hongroise rouges à liséré et glands blancs.
• Colback de fourrure fauve à flamme bleu céleste soutachée de blanc. Cordons et raquettes blancs mêlé de rouge. Plumet tombant bleu céleste à sommet blanc.
• Sabretache rouge à galon blanc.
• Reste de l’équipement comme la troupe.

Compagnies d’élite
Habit de la troupe avec colback polonais de fourrure noire, sans flamme et à fond bleu céleste ; cordon, raquettes et plumet rouges ; visière noire.

Sous-officiers
Habit de la troupe avec chevrons de grades sur les manches et galon en haut du shako.

Officiers
Habit de la troupe où tous les agréments jaunes deviennent or ou dorés, tous les agréments blancs deviennent argent ou argentés. Chevrons et bastions de grades au dessus des parements et sur la culotte, galon en haut du shako de la couleur des boutons. Giberne et banderole ornementées.
Historique des régiments :

10e régiment : colonel Jan Uminski
En décembre 1809, il est intégré dans les rangs de l’Armée du Grand Duché sous le nom de 10ème régiment de hussard du grand-duché de Varsovie (à sa création, il portait le nom de 2ème  Régiment de hussards franco-galicien ou hussards de la grande Pologne).

En mars 1812, il est à kulm, embrigadé avec le 6ème Uhlan au sein de la 2ème division Polonaise sous les ordres de Dombrowski.

Après l’entrée en Russie (juin 1812), il culbute les Cosaques de la Garde Russe le 30 juin à Strejpuny. Le 15 juillet à Drissa, il subit de lourdes pertes avant de perdre son chef de corps sur blessures au combat de Vitebsk le 30 juillet 1812. Il combat à Borodino le 7 septembre avant d’entrer à Moscou le 14 septembre. A cette date, il ne reste plus au corps que 15 officiers et 160 hommes.
Début 1813, après la retraite du terrible hiver 1812, le régiment est fort de 10 officiers et 246 cavaliers. Au printemps, il est incorporé au 13ème Hussard.

13e régiment : J. Tolinski de 1809 à 1813 puis jan Sokolnicki en 1813
Formé à Lublin en 1809, il prend le nom de 1er régiment de hussards franco-galicien. Comme son régiment frère, il est prend le numéro 13 dans la cavalerie du Grand Duché de Varsovie en décembre 1809. Il compte plus de 1000 sabres à cette date.

En 1811 le régiment  forme avec le 8ème Uhlan la 1ère division sous les ordres de Poniatowski.  Son effectif a fondu a environ 30 officiers et 540 hommes.

Entré en Russie en 1811, il combat le 10 juillet à Mir puis à Romanovo le 27. Lors de la première bataille de Smolensk, il capture 2000 hommes avant de perdre lui aussi son chef de corps (blessé) à la bataille de Borodino le 7 septembre 1812. Le 18 octobre il combat à Vinkovo où le prince Sulkowski est blessé en chargeant à la tête du régiment. Le 26 et 28 novembre il est à Bérézina prés du général Zayoncheck. Il compte encore quasiment 500 sabres en janvier 1813.
Après avoir incorporé le 10ème hussard Polonais, il combat à Leipzig au sein du 4e Corps d'Armée de Cavalerie est sous les ordres du maréchal Kellermann, Comte de Valmy. Avec les 6ème, 8ème et 16ème Uhlans Polonais, il forme la 8ème Division de Cavalerie Légère du général Sulkowski.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire