Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 23 novembre 2010

La bataille de Tali-Ihantala en juin -juillet 1944 (2)

Historine poursuit son étude de la bataille de Tali-Ihantala en juin -juillet 1944. Voici la suite de la bataille avec les combats du mois de juillet 1944.

Ihantala: Juillet 1-9 Juillet
La concentration d’artillerie Finlandais lors de cette bataille fut la plus conséquente de toute l’histoire militaire du pays. Dirigée par le célèbre général d'artillerie finlandaise Vilho Nenonen Petter, elle permis de concentrer les feux et de changer rapidement de cible, soulageant la pression sur l’ensemble du front. Ceci permit notamment de briser, au plus dur de la bataille de briser l’avancée soviétique. Le système de contrôle des feux concentra plus de 21 batteries (250 bouches) et permit ainsi de répondre rapidement aux différentes menaces dans un temps record.
A cette époque, l'armée finlandaise avait concentré la moitié de son artillerie dans la région soutenue par l’unique Division Blindée,  les StuG III  en pointe soutenus par  la 303. Sturmgeschütz Brigade allemande. Les défenseurs avaient enfin à disposition la nouvelle arme anti-char Panzerfaust.

Le 2 juillet, les Finlandais interceptèrent un message radio, selon lequel la 63e Division soviétique et 30e brigade blindée avaient ordre de lancer une attaque sur le 3 à 4h du matin. 
 
Le lendemain matin, deux minutes avant l'attaque supposée, 40 bombardiers finlandais et 40 bombardiers allemands ont bombardé les troupes soviétiques, et 250 canon ont tiré un total de 4.000 obus d'artillerie sur la zone de concentration. Le même jour, à partir de 06:00, l’ infanterie russe attaque, soutenue par 200 avions. A 19h 00 les troupes finlandaises avaient rétabli leurs lignes.
 
Le 6 Juillet les forces soviétiques ont malgré tout progressé, en dépit de la résistance de la 6e division finlandaise. Cependant, les Soviétiques ont été rejetés le jour suivant, et leurs contre-attaques échouèrent. Le 7, le centre de l'attaque soviétique a basculé du coté de la Vuoksi et les Soviétiques commencent à transférer leurs meilleures troupes en Estonie, pour lutter contre les forces allemandes du secteur.

Le 9, les troupes soviétiques ne tente plus de percée. Néanmoins, certains combats se sont poursuivis.
Les pertes :
Les sources Finlandaise estiment que l'armée soviétique a perdu environ 300 chars dans la batailles, principalement suite aux attaques aériennes et aux Panzerfausts. De120 à 280 avions soviétiques furent abattus.
 
L'armée finlandaise a indiqué que 8.561 hommes ont été blessés, disparus et / ou tués au combat.. Sur la base des rapports quotidiens de la 21e armée soviétique, les Soviétiques ont déclaré 18,000 à 22,000 tués ou blessés. L'incertitude au sujet des pertes s'élève du fait que 25% des forces de la 21e armée n'a pas participé à la bataille.
Conséquences :
La bataille de Tali-Ihantala, conjointement à d’autres succès finlandais durant la période, a finalement convaincu les dirigeants soviétiques que la conquête de la Finlande serait très dure et n’en vaudrait peut être pas le cout humain et matériel. L'armée rouge avait concentré ce qu’elle pensait  être une force écrasante contre la Finlande et a échoué malgré tout.
 
L'une des raisons qui ont conduit à l'échec soviétique était que les Finlandais ont réussi à intercepter les messages radio soviétique et ainsi, ils purent préparer leurs défenses. En outre, l'existence de la ligne de défense Salpa a été un facteur important dans les négociations de paix à l'automne de 1944.

Ce qui avait eu lieu sur l’isthme Carenthien finlandais à la fin de l'été 1944, a conduit à des pourparlers de paix entre la Finlande et l'Union soviétique, et a permis à la Finlande de continuer à exister comme un état indépendant et autonome. Le cessez-le -le-feu entre l'Union soviétique et la Finlande a commencé à 07:00  le 4 Septembre 1944.

1 commentaire: