Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

vendredi 21 septembre 2012

Le corps franc de Lutzow (1)

Historine publie aujourd'hui l'article d'un nouveau contributeur, nom de code Lepic, spécialisé sur l'Empire comme son pseudo le laisse deviner. Voici donc sa première contribution sur le Corps Franc de Lutzow.

Corps franc de Lützow
Contexte historique :
Après le traité de Tilsit, la Pusse ne dispose plus que d’une armée réduite à environ 42.000 hommes, les réformes arrivent rapidement et permettent d’entrainer largement des troupes supplémentaires pour renforcer considérablement les troupes régulières. Mais au côté de celles-ci, on pouvait trouver les corps francs, unités constituées uniquement de volontaires de toute provenance sociale et devant bien sûr s’équiper à leurs frais car la couronne n’avaie pas vraiment les moyens d’équiper tout ce petit monde. Le plus célèbre d’entre eux étant le corps francs de Lützow.

Le 18 février 1813, les A.K.O rendent officiel la création du corps du major Won Lützow. Ce corps francs animé d’un esprit de liberté mais aussi de vengeance. Corps des plus prestigieux dans le rang de l’armée prussienne, son recrutement mélangeait toutes les castes de la société prussienne ; bourgeois, étudiant, paysans et même deux femmes !!!
Constitution théorique du corps :
Le corps du major comprend en théorie les trois armes, infanterie, cavalerie et artillerie. La force du corps est estimée à environ 3700 hommes des trois armes plus 150 hommes du train.

L’infanterie :
Le corps franc disposait de 3 bataillons d’infanterie, les 1er et 3ème bataillons étaient à 5 compagnies et le 2ème à 4 compagnies, chacune étant en théorie a 200 hommes.
Chaque bataillon disposait d’une compagnie de chasseur, il est à noter que la compagnie de chasseur du 2ème bataillon est une compagnie dite tyrolienne, en effet ils portaient un uniforme d’inspiration tyrolien et était l’une des rares unités du corps à avoir un approvisionnement suffisant pour cela.
 
L’armement des compagnies de mousquetaires était de toutes origines confondues, prise de guerre, fusil de chasse, dotation de fusil anglais fait par Bernadotte ou encore de vieux fusils de l’armée prussienne. Les chasseurs néanmoins sont mieux lotis, dans l’esprit de l’époque les chasseurs volontaire (et ces du corps ne font pas exception) s’équipent a leur frais et sont souvent d’origine bourgeoise voir noble ; ils ont souvent ce que l’on nomme vulgairement des carabines rayés, des « brown bess modèle 1809 » ou la « alte corps Büchse ».

L’uniforme de l’infanterie :
L’uniforme de l’infanterie du corps est bien sur sujet à un règlement mais la réalité est tout autre. Litewka de couleur noir, col, parement et patte d’épaule noir passepoilées rouge. Doté en théorie du shako de la ligne avec cordon, gland, raquette noir, jugulaire en écaille de cuivre. Il est certain qu’il n’y avait pas assez de shako et que certains se sont directement équipés sur le champ de bataille.
Les chasseurs tyroliens :
Habits veste et pantalon gris souris avec  revers col, parement et patte d’épaule en draps vert. Bande verte sur le pantalon. Ils portent en outre un chapeau de feutre noir avec une bande verte et un plumet vert d’inspiration autrichienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire