Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

vendredi 5 novembre 2010

La bataille de Tali-Ihantala en juin -juillet 1944 (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à la fameuse bataille de Tali-Ihantala. Combat sanglant qui opposa du 25 juin au 7 juillet 1944, les forces Finlandaises aux forces Soviétiques. Cette bataille décisive décida du sort de la guerre dans cette région et permit à la petite Finlande de garder son indépendance. 
Bonne lecture.
La bataille de Tali-Ihantala

Le terrain

La bataille de Tali-Ihantala s'est déroulée dans une petite région (100 km ²) entre l'extrémité nord de la baie de Viipuri et la Vuoksi autour des villages de Tali et Ihantala, 8-14 km au nord-est de Vyborg. Les forces soviétiques ont été concentrées sur la zone à l'est de la ville de Viipuri (Vyborg). C’était le seul terrain approprié pour les forces blindées dans l’isthme de Carélie , (10 km de large), le reste étant parsemé de lacs et limité par canal de Saimaa , à l'ouest et la rivière Vuoksi à l'est.
 

Tali: Juin 25 Juin-30

Juin 20 - Juin 24

Les premiers jours ont été une bataille défensive entre la 18ème division finlandaise (6e et 48e régiment de Finlande et le 28 bataillon indépendant), la 3e brigade (4 bataillons) et le 3e bataillon du régiment 13 (parlant le suédois)  et les forces soviétiques (97ème armée soviétique, 109e Corps et 152e brigade de chars). Les défenseurs ont été particulièrement touchés par l'artillerie et des attaques aériennes, mais ils ont réussi à mettre en place une solide défense qui a ralenti l'avance soviétique assez longtemps pour que des renforts finlandais puissent rejoindre la bataille.
 

Juin 25 - Juin 26

L'action du 25 Juin a commencé à 06h30 avec un bombardement d'artillerie lourde d'une heure et une attaque aérienne, suivie d'une offensive majeure soviétique du village de Tali à 0730. L'objectif de l'attaque était de parvenir à Imatra-Lappeenranta-Suurpäälä avant le 28 Juin. La 30e armée soviétique de la Garde avait  rejoint la bataille. L'armée soviétique a tenté une percée le long des deux côtés du lac Leitimojärvi. L'attaque sur le côté est du lac a été arrêtée au bout de 3 kilomètres par la 4ème Division finlandaise. 
Sur le côté ouest, l'infanterie soviétique de la 45ème division de la Garde et le 109e corps d'armée ont buté sur les positions défensives autour des collines de Konkkalanvuoret et défendues par le régiment JR48 finlandais. Toutefois, les chars soviétiques du 27ème Régiment blindé ont été en mesure de forcer le passage à la croisée des chemins de Portinhoikka. Les Soviétiques ont également attaqué avec la 178ème Division sur le détroit Saarela, défendu par le 1er bataillon du régiment finlandaise JR6 mais l'attaque a été stoppée ici aussi.
 
Pendant ce temps, le 97e corps d'armée a attaqué les positions de la 3e brigade, mais avec des gains territoriaux très faibles.  À ce stade, la situation était très critique pour les Finlandais dont les unités courraient le risque d'être coupées et détruites. Cela aurait inévitablement mené à la défaite du 4e corps d'armée finlandaise et la perte de la ligne de VKT. Les Finlandais ont été en mesure d'organiser une contre-attaque avec les réserves de la 18e division, une partie de la 17e division et certains groupes de combat de la 4e division. Plus tard l'après-midi de la division blindée finlandaise a rejoint la bataille et réussit à repousser les assaillants soviétiques sur le côté ouest de la Leitimojärvi lac jusqu’à leur point de départ. Le 27e régiment de chars soviétiques fut anéanti à l’exception de 6 chars capturés.
 

Juin 27 - Juin 30

De plus en plus d'unités finlandaises rejoignent  la bataille sans oublier l’appui de la 303e brigade allemande Sturmgeschütz.. Les unités finlandaises ont été dispersées et mélangées dans le chaos de la bataille, rendant l’organisation d’une défense concertée difficile. Les unités finlandaises ont donc été réorganisées en deux groupes de combat, BG Björkman et BG Puroma.

Les Soviétiques ont eux reçu en  renfort le 108e Corps d'Armée. À ce stade, les forces soviétiques se composent a minima d’1 brigade blindée, de 2 régiments blindés lourds et de 4 régiments de canons d'assaut.

Les Finlandais essayèrent de reprendre l'initiative en attaquant les 4 divisions soviétiques (46ème Garde, 63e de la Garde, 64e de la Garde, 268ème division et la 30ème brigade de chars  de la Garde) - qui avaient percé à l'est de Leitimojärvi - à partir de trois directions. Le but était de les encercler.

Les deux groupes de combat, Björkman et Puroma, réussirent à s’avancer à moins de 1 kilomètre les uns des autres, mais échouèrent à encercler les divisions soviétiques (qui étaient en  hérisson autour Talinmylly).

L'attaque finlandaise échoue en raison de la résistance soviétique, (les chars et l'artillerie jouant un rôle prépondérant dans la défense). De plus, la communication entre les bataillons finlandais fut déficiente. L'attaque a cependant donné un répit de 72h aux défenseurs finlandais, permettant l’arrivée de renforts sur le front (6ème et 11ème division).
 
Plusieurs batailles de chars eurent lieu au cours de ces combats. Le 28 Juin, l'activité aérienne a été élevée des deux côtés et les bombardiers Stukas allemands et finlandais ont pilonné les  formations soviétiques. Les avions soviétiques ont également attaqué et ont durement frappé le personnel de la division blindée finlandaise.

Le 28 Juin, le commandant finlandais Oesch donne l'ordre aux unités finlandaises de retourner sur la ligne de Vakkila-Ihantalajärvi-Kokkoselkä-Noskuanselkä. Au même moment, une nouvelle offensive soviétique se déclenche.  Le 29 juin fut la plus dure et la pire journée pour les Finlandais et la défaite ne fut jamais très loin. Les forces finlandaises réussirent  finalement à rétablir la ligne défensive après des combats très sanglants.
Le 30 Juin les forces finlandaises se retirèrent de Tali. Les combats les plus violents ont eu lieu entre le 1er et le 2 Juillet, les Finlandais perdant environ 800 hommes par jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire