Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

dimanche 7 octobre 2012

La KGL (1)

Historine étudie aujourd'hui les troupes allemandes ... sous le drapeau britannique et sous l'empire !! Voici donc le début d'une étude de la King German Legion ou KGL.

La KGL:
La king german légion ou légion allemande du roi fut fondée en 1805 sur ordre du roi George III, après que Napoléon dépeça le royaume de Hanovre, pour notamment créer le royaume de Westphalie.
Au départ le Baron Decken était en charge de mettre sur un pied un petit contingent d’infanterie légère, mais l’affluence des anciens sujets de sa majesté était telle que la KGL devint vite une force des plus respectables.
Force qui comprenait infanterie des deux types (légère et de ligne), de la cavalerie et de l’artillerie.
Organisation :
En ce qui concerne l’organisation de la KGL il faut distinguer nettement deux grandes périodes, celle de sa fondation jusqu’à 1812 et après 1812 jusqu’à sa dissolution en 1815.
Dans les deux périodes le nombre d’unité n’a jamais bouger, les réellement changement sont au niveau de la cavalerie.

La légion dispose de 8 bataillons d’infanterie et 2 bataillons d’infanterie légère, la cavalerie compte 5 régiments, le tout appuyé par 6 batteries d’artillerie dont 2 à cheval et un détachement du génie. Le total des hommes dans la légion oscille entre 11.000 et 13.500 hommes. La légion était divisée en deux brigades d’infanterie et deux brigades de cavalerie.
1)    Infanterie de ligne.
Les bataillons de ligne de la KGL sont organisés sur le modèle anglais, chaque bataillon est à dix compagnies, 8 du centre et deux compagnies légères. En théorie les compagnies sont à 80 hommes ce qui donne un total de 800 hommes, la réalité est bien sur tout autre, l’effet d’attrition nous permet de constater que la plupart des bataillons de la KGL ne dépasse pas les 600 hommes.
2)    Infanterie légère.
Les légers eux sont organisés sur le modèle des rifles, toujours en théorie a dix compagnies, tout comme l’infanterie de ligne les bataillons de léger ne dépasse pas les 600 hommes durant les campagnes.
Il semblerait que les compagnies légères de la KGL disposaient de carabine rayée des « brown bess modèle 1809 ».
3)    Cavalerie (1804-1812)
La cavalerie comprend dans ces rangs à cette période 2 régiments de dragons lourds et 3 régiments de hussards. Chaque régiment comprend en théorie 912 légionnaires, officier compris. Chaque régiment est divisé en 6 escadrons dont un qui est supposé de dépôt.
 
4)    Cavalerie (1812-1815)
L'Angleterre manquant sérieusement de cavalerie légère il fut décidé en 1812 de convertir les deux régiments de dragons lourds KGL en dragons légers. Les régiments de hussard quant à eux restent inchangés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire