Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 30 octobre 2012

La KGL (2)

Historine poursuit son étude des troupes allemandes sous le drapeau britannique et sous l'empire !! Voici donc la suite de la King German Legion ou KGL. Le premier article se trouve ici.

Bonne lecture.

Les campagnes de la KGL : 
Après sa fondation la KGL est engagée dans tous les principaux affrontements ou l’Angleterre est elle-même engagée.

 Elle participe à la campagne du Danemark, du Portugal, d’Espagne et de Belgique. Un petit détachement participe avec le corps combiné de Wallmoden en Allemagne. Il est à noter que l’on trouve un détachement en garnison en Sicile. Dès les premiers engagements les légionnaires ont fait l’admiration de leurs officiers britanniques.
Lors de l’attaque de Copenhague, la KGL est divisée en 4 brigades d’infanterie dont une exclusivement d’infanterie légère, 2 batteries à pied (dont une de 12£) et deux batteries à cheval. Cet engagement voit l’intégralité de l’infanterie au combat. La division compte dans ces rangs 8.270 hommes.
 
Durant la campagne de la Péninsule, la KGL engage 4 bataillons de ligne, 2 bataillons de léger et 1 régiment de dragon lourd et un régiment de hussard. Elle participe à toutes les batailles où les troupes britanniques sont engagées. 
 
Elle participe notamment à la bataille de la Talavera en 1809, fuente de Onoro en 1811, de Salamanque en 1812.  Le 1er, 2ème, 5ème et 7ème bataillons de ligne font une très grande partie de la campagne au côté du 1er et 2ème bataillon léger, du 3ème régiment de hussard et de deux batteries d’artillerie à pied.
L’Allemagne, en 1813 lors de la guerre de libération ou campagne d’Allemagne, la KGL engage un petit détachement d’infanterie (200 hommes), 1 régiment de hussard et les deux batteries d’artillerie à cheval. 
 
La contribution de la KGL est somme toutes symbolique mais au sein du corps combiné de Wallmoden il s’agit sans nul doute des meilleures unités de combat. Il est à noter que le régiment de hussard est quasiment au complet soit 5 escadrons.

La campagne de Belgique verra les derniers faits d’arme de la légion en tant que force de combat. Durant la bataille de Waterloo ils défendent avec acharnement la Haie sainte. 
Fin 1815 début 1816 la légion de retour au Hanovre est licenciée par Angleterre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire