Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

samedi 8 février 2014

la bataille de Claye - 28 mars 1814 (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à un combat méconnu de la campagne de France en 1814... Nous sommes dans les derniers jours juste avant l’abdication de l'Empereur (le 6 avril 1814). Les troupes françaises et leurs derniers alliés polonais combattent pied et à pied pour protéger Paris notamment.


Après la bataille de Fère-Champenoise du 25 mars 1814, les troupes alliées poursuivent leur avance vers la capitale. Poursuivie par les troupes coalisée, une partie des troupes Françaises suit le cours de la Marne en direction de Paris. Après avoir combattu à Trilport pour empêcher le passage du fleuve, les troupes Françaises se réfugient dans Meaux.
Le 27 mars 1814, la défense de Meaux étant impossible aux généraux français. L'évacuation des troupes commence le soir en direction de Claye et Villeparisis. L'arrière-garde, commandée par le général Vincent, détruit une partie du faubourg de Paris en faisant sauter le magasin à poudre.

Avant de vous faire le récit de ce combat, voici l'ordre de bataille français. 

Bonne lecture.
 

Les forces Françaises à la bataille de Claye (28 mars 1814) sont sous le commandement du général Jean Dominique Compans et se composent de
  • Infanterie : 3 000 hommes
  • Cavalerie : 1 700 cavaliers
  • Artillerie à pied : 18 canons et 450 artilleurs
  • Division Ledru (1 400 hommes et 6 canons)
    • Artillerie à pied
      • 6 pièces de 8 livres (150 artilleurs)
    • Infanterie (900 hommes dont)
      • 25e régiment d'infanterie de ligne - (1 bataillon) (450 hommes)
      • Bataillon combiné de ligne et d'officiers - (1 bataillon) (450 hommes)
    • 10e régiment de cavalerie de marche sous les ordres du colonel Potier (500 cavaliers au total dont)
      • Hussards (50 cavaliers)
        • Détachement du 10e régiment de hussards
      • Chasseurs à cheval (240 cavaliers)
        • Détachement du 3e régiment de chasseurs à cheval
        • Détachement du 12e régiment de chasseurs à cheval
        • Détachement du 16e régiment de chasseurs à cheval
        • Détachement du 24e régiment de chasseurs à cheval
      • Dragons (100 cavaliers)
        • Détachement du 12e régiment de dragons
        • Détachement du 14e régiment de dragons
        • Détachement du 26e régiment de dragons
        • Détachement du 28e régiment de dragons
      • Carabiniers à cheval (80 cavaliers)
        • Détachement du 1er régiment de carabiniers à cheval
      • Cuirassiers (30 cavaliers)
        • Détachement du 13e régiment de cuirassiers
  • Colonne de l'adjudant C. Noizet. Cette colonne est sous les ordres du général Compans - (900 hommes et 6 canons)
    • Artillerie à pied
      • 6 pièces de 8 livres (150 artilleurs)
    • Infanterie (600 hommes dont)
      • 40e régiment d'infanterie de ligne - (1 bataillon) (175 hommes)
      • 86e régiment d'infanterie de ligne - (1 bataillon) (425 hommes)
    • 8e régiment de cavalerie de marche (300 cavaliers au total dont)
      • Chasseurs à cheval (50 cavaliers)
      • Dragons (250 cavaliers)

  • Colonne de renforts du général Guye - (2 400 hommes et 6 canons)
    • Artillerie à pied
      • 6 pièces de 8 livres (150 artilleurs)
    • Infanterie (1 500 hommes dont)
      • 10e régiment de voltigeurs de la Garde impériale (1 500 hommes)
    • 12e régiment de cavalerie de marche sous les ordres du colonel Dujon (900 cavaliers au total dont)
      • Chasseurs à cheval (50 cavaliers)
        • Détachement du 10e régiment de chasseurs à cheval
      • Cuirassiers (400 cavaliers)
        • Détachement du 6e régiment de cuirassiers
        • Détachement du 7e régiment de cuirassiers
        • Détachement du 9e régiment de cuirassiers
      • 3 escadrons de Krakus polonais (450 cavaliers)

 

1 commentaire:

  1. Très intéressant !!
    Connaissez-vous ce site ? : http://www.campagnede1814.com/
    Votre article pourrait intéresser Eric...

    RépondreSupprimer