Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 24 mars 2011

Les belges à Waterloo (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à une des plus célèbre bataille du 1er Empire : la bataille de Waterloo le 18 juin 1815. Mais, plutôt que de refaire une nouvelle version et un récit forcement sans grande saveur, nous avons choisi de nous intéresser à la participation des troupes belges à cette victoire anglaise. Voici donc un petit aperçu de la contribution de nos amis belges à cette funeste journée de juin 1815, funeste pour les aigles françaises s'entend !!

Bonne lecture. 

Les troupes belges en 1815 à Waterloo :

Infanterie de ligne :
Une "légion belge" avait été mise sur pied en mars 1814, elle devait être composée à l'origine de quatre régiments d'infanterie (régiments de Brabant, de Flandre, de Hainaut et de Namur) et d'un régiment de chevau-légers. L es régiments devaient être de deux bataillons de six compagnies chacun, la compagnie étant de 100 hommes.
Le 1er septembre, l’infanterie belge fut réorganisée à la hollandaise et se composait d’un état-major et six compagnies, dont deux de flanqueurs, et un dépôt. L’effectif de chaque bataillon devait s’élever à 30 officiers et 912 hommes de troupe. Le 21 avril 1815, une dernière réorganisation compléta l'amalgame entre les troupes belges et hollandaises. Tous les corps de ligne devaient être compris, à partir du 1er juin, dans la même série de numéro, sans distinction d'origine.

Chasseurs
L'armée néerlandaise comprenait en 1815 six bataillons d'infanterie légère, dits "chasseurs" (jagers), qui portaient dans l'ordre de numérotation de l'infanterie les numéros 16, 17,18, 27, 35 et 36. Les quatre premiers provenaient des provinces septentrionales (hollandaises), les deux derniers des provinces belges.
Les bataillons du Nord et ceux du Sud ne différaient que par la coiffure : shako tronconique à visière et couvre-nuque pour les premiers, shako du modèle anglais pour les seconds.
Milices
Les troupes néerlandaises qui prirent part à la campagne de 1815 comptaient quinze bataillons de milice nationale, tous originaires des provinces du nord ; les bataillons belges, dont l'organisation n'était pas encore fort avancée, ne participèrent pas à la campagne.
Les bataillons  d’infanterie belge à Waterloo furent les suivants :
Infanterie de ligne : 1er, 3ème, 4ème et 7ème bataillon
Infanterie légère : 35ème et 36ème chasseurs
Cavalerie :
La cavalerie Belge est elle aussi amalgamée avec les troupes hollandaises. 
Elle combat à Waterloo dans la division de cavalerie du lieutenant général baron de Collaert qui est Belge.
Il y a là le régiment de dragon léger n°5, le régiment de hussard n°8 et le régiment de carabinier n°2.
 
Artillerie : 
2 batteries à pieds et 1 à cheval participèrent à cette bataille. Toutes étaient équipées de 6 canons de 6 livres. et de 2 obusiers.  L'une de ces batteries à pied a  cependant perdu 4 canons lors des batailles précédentes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire