Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 8 octobre 2009

la régle DBA (1)

Historine vous met àdispostion aujourd'hui, la régle DBA en version française.

DBA signifie "De Bellis Antiquitatis", littéralement "au sujet des guerres de l'antiquité et du moyen-âge". Ce livret de règles permet de simuler des batailles rangées de 3000 avant J.C. à 1500 après J.C., sur les cinq continents.

DBA est chronologiquement la première des règles de la famille DBX. Malgré un noyau de règles communes, et une plus grande simplicité, DBA est très différente de DBM ou de DBR. Même si beaucoup considèrent DBA comme une introduction à DBM, les différences sont telles que de nombreux joueurs de DBM connaissent de sérieuses déconvenues en jouant à DBA.

DBA demeure une excellente règle d'initiation. Vous prenez deux armées, un plateau de jeu, quelques décors et un joueur débutant n'ayant jamais approché une figurine de sa vie. Vous vous lancez dans une partie, et au terme de celle-ci, il sera suffisamment autonome pour être à même de jouer seul.

L'apprentissage est facilité par un nombre de pages de règles réduit (que vous pouvez télécharger ici).

Les règles de wargames avec figurines nécessitent généralement des centaines de figurines, utilisent de grandes tables, et durent souvent plusieurs heures. DBA tranche radicalement avec ce format. Les armées sont constituées de quelques dizaines de figurines (moins de 50 par armée en général), pour des parties durant de 20 minutes à une heure.

L'investissement financier et en temps est donc moindre, ce qui n'est pas négligeable à l'heure actuelle. La plupart des fabricants de figurines sont bien conscients du poids de cette règle, puisqu'ils proposent de plus en plus des armées pré-construites se basant sur les 300 listes d'armées incluses dans la règle (reprenant la même chronologie que les listes des 4 livrets de DBM ).

Tous ces éléments se conjuguent pour en faire une règle hautement accessible au plus grand nombre. Cette accessibilité est mise en évidence par son usage dans l'enseignement dans différents pays, comme activité pédagogique.

Des règles simples ne signifient pas pour autant que le jeu soit simpliste. Savoir jouer est très simple, mais savoir bien jouer est autrement plus difficile. En effet, ces règles sont très exigeantes. Chaque plaquette compte, du fait du nombre limité de plaquettes (12) : l'élimination ou la survie de chaque élément contribuent donc à la victoire.

Le nombre de jets de dés et l'importance des conséquences que représente la moindre perte font qu'il est plus important que dans n'importe quelle autre règle de maximiser ses chances et de réduire la part du hasard. Sur une surface réduite, DBA marie avec équilibre tactique et stratégie, un peu comme sur un échiquier.

DBA est aussi par excellence une règle de tournoi. Dans certains pays, DBA détrône même DBM comme première règle de compétition.

Une autre caractéristique unanimement appréciée des personnes qui font des tournois DBA est le rythme et la durée des parties. Une partie peut en effet se terminer en 20 minutes. Les affrontements sont donc moins fatigants, la concentration se faisant sur des périodes plus courtes.

Toutefois, l'enchaînement de 7 à 8 parties lors d'un même tournoi contre des adversaires et des armées différentes n'est pas un exercice de tout repos.

Même si la règle est peu pratiquée sous cette forme dans l'hexagone elle peut se muer en DBA "Big Battle" permettant de jouer 36 éléments de troupes par joueur, au lieu des 12 éléments traditionnels. Ultime variante : le Giant DBA (qui n'est pas le dernier burger de notre fast food préféré...) qui permet de reconstituer des scénarios historiques. La règle se prête aussi très bien aux campagnes de 4 à 6 joueurs.

Le club Historine est l'un des foyers français où se pratique la règle DBA. Alors n'hésitez pas à venir tâter du plomb, dans notre cas ce n'est pas toxique…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire