Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 20 janvier 2011

Le 14e Cuirassier Polonais (1809-1813)

Historine vous fait découvrir aujourd'hui une unité peu connue de l'armée du Grand Duché de Varsovie : le seul et unique régiment polonais de cuirassiers : le 14e.

Bonne lecture.

Le 14e Cuirassier Polonais (1809-1813)

Le 14e régiment de cuirassiers polonais issu du 1e cuirassiers franco-galicien est formé à Konskie au cours de l’été 1809 par le Comte Stanislas Malachowski.
La création du régiment se fait dans la douleur : équipements chers et défiance de Napoléon qui aurait préféré une unité de Uhlans à un régiment de « Gros Frères ». Le régiment prendra le numéro 14 dans la cavalerie Polonaise (à cette époque, les régiments sont numérotés à la suite chez les Polonais). Son effectif est de 578 hommes et 32 officiers formant deux escadrons. Le régiment est basé à Varsovie (jusqu’en 1812). Il fut envisagé un moment, par le Roi de Saxe (le grand Duché de Varsovie étant rattaché au Royaume de Saxe) de le transformer en Chasseurs à Cheval. Le Prince Poniatowski s’y oppose farouchement et le régiment garde sa spécificité de cuirassiers.
 
En 1810, l’effectif du régiment est de 419 cavaliers et officiers et 314 chevaux. En 1812, son effectif baisse à 373 hommes (toujours à deux escadrons). Le 1er mars 1812, le régiment formera avec les 11e et 12e uhlans, la 3e brigade de la 1ère division de cavalerie du Rozniecki, au sein de l’armée du Grand Duché.

Le 4 juillet, lors de la campagne de Russie, il est affecté au 4ecorps de réserve de cavalerie Latour-Maubourg. Il forme avec les gardes du corps saxons et les cuirassiers saxons la 1ère brigade de la 7e division de cuirassiers aux ordres du Général de Division Lorges. Son effectif est de 20 officiers et 352 hommes.
Le régiment reçoit son baptême du feu à la bataille de La Moskova (Borodino), chargeant plusieurs fois en compagnie des cuirassiers saxons, ils enlèvent à l’ennemi 5 canons et font 300 prisonniers. Il combat encore à Voronovo le 2 octobre. Le 9 novembre les 250 hommes survivants du 4e corps (sur un total de 6 500 hommes au début de la campagne) sont dirigés vers Smolensk. Les restes du 14e Cuirassier Polonais sont de la partie. Le 9 mars 1813, les restes du régiment passent sous les ordres du général Dombrowski avec seulement 20 officiers et 77 hommes. Avec les hommes prélevés dans les dépôts, on reforme un 2nd escadron.
En cette même année 1813, il est perd sa cuirasse et est affecté avec les Krakus au corps de cavalerie dit d’avant-garde de Uminski. Ils se couvrent de gloire à Wachau le premier jour de la Bataille des Nations. Encerclés la plupart des cuirassiers sont fait prisonniers et les quelques rescapés de cette bataille se regroupent à Sedan. Le régiment est dissous le 29 décembre 1813. Son effectif n'est plus que de 3 officiers et 36 sous-officiers et soldats.
Le 14e cuirassiers polonais s’est couvert de gloire au sein de la Grande Armée en 1812 à Borodino, en 1813 à Friedland, Pittesbach, Krankau, Strohweide, Weida et Leipzig.

3 commentaires:

  1. Bonjour. Est ce qu'il ya une regiment de cuirassiers polonais en le 20e siecle?

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. A ma connaissance, il n'y a pas eu de régiments de cuirassiers polonais au 20e siècle. Au début de la 2nd GM, il y avait 40 régiments de cavalerie (mais c'était des régiments de type lanciers)... sachant que la lance ne sert qu'à la parade (elle est supprimée en 1934 des unités de combat).

    En fait, il s'agit surtout de régiments d'infanterie montée : la doctrine de combat est celle de l'infanterie portée...

    RépondreSupprimer
  3. en effet mais les polonais ont chargé les panzer allemand avec des lances piégés avec de la dynamite

    RépondreSupprimer