Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 25 janvier 2011

la 3ère Panzer-Division de 1939 à 1941 - (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à une autre division blindée allemande : la 3ème Panzer Division ou division de l'Ours (emblème de la ville de Berlin et emblème de la division).

Bonne lecture.

3e Panzerdivision :La 3e Panzerdivision comme les deux premières, est formée à Wundsdorf près de Berlin le 15 octobre 1935. L’emblème présent sur ces véhicules (notamment sur les chars du Panzer-régiment  6) est celui de l’ours (également l'emblème de la ville de Berlin). Elle y gagne ainsi le surnom de Division de l’Ours.
En mars 1939, la division prend part à l'Anschluss (annexion de l’Autriche). Elle est aussi de l'invasion de la Pologne (en septembre 1939) en étant rattachée au XIX Armee Korps du général Heinz Guderian. Durant cette campagne, en alignant 391 chars, elle est la division numériquement la plus forte.
Lors de la bataille de France, la 3ème Pz Division est rattachée au XVI Panzer Corps du Général Erich Hoepner, (groupe d'armées B de Fedor von Bock - 6e armée). Son objectif est d'attirer les forces franco-anglaises hors de France vers les Pays-Bas pour laisser le champ libre aux autres Panzerdivisions engagées. Elle combat au sud de Bruxelles (Gembloux) où elle est engagée contre la 3e division mécanisée française. Au moment de l'armistice, elle est aux portes de Paris.
En janvier 1941, le Panzer-Regiment 5 "Wünsdorf", le Kradschüzten-Abteilung 3, le Panzerjäger-Abteilung 39 et le Artillerie-Abteilung I du 75.Artillerie.Regiment sont détachés pour constituer la 5° leitche Division ( futur Deutsche Afrika Korps). En février et mars 1941, la 3e Panzer reçoit le Panzer-Abteilung I du Panzer-Regiment 28 en provenance de la 18e Panzerdivision qui deviendra le Panzer-Abteilung III du Panzer-Regiment 6 "Neuruppin".

À la veille de l'opération Barbarossa, la 3e Panzerdivision avait une force totale de 215 blindés :
• 58 PzKpfw II,
• 29 PzKpfw III (37mm),
• 81 PzKpfw III (50mm),
• 32 PzKpfw IV,
• 15 PzBef (chars de commandement)
Le 22 juin 1941, affectée au groupe d'armées centre, elle participe aux combats de l'opération Barbarossa, l'invasion allemande sur l'Union soviétique. Elle prend part à la bataille de Minsk et franchit le Dniepr. Elle participe à l'encerclement de l'armée soviétique pendant la première bataille de Kiev. Elle participe à la bataille de Moscou puis subit la contre-offensive russe pendant l'hiver 1941-1942 et doit colmater les brèches du dispositif allemand.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire