Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 21 mars 2011

Les bataillons de Chars lourds "Tigre"

Historine s'intèresse aujourd'hui aux unités de chars "Tigre". Sans prétendre à exhaustivité des unités, voici un petit historique de ce que fut la genèse de ces unités.

Bonne lecture.

Les bataillons de chars lourds « Tigre »
L’introduction du char lourd Tigre (Panzerkampfwagen Tiger Ausf.E) a accrue considérablement la puissance de l’arme blindée allemande et cela, tant par les qualités intrinsèques du char en lui-même que par l’effet propagande de son apparition sur le champ de bataille.
 
Les bataillons spéciaux de « lourds » (schwere Panzer Abteilungen - sPzAbt) étaient considérés comme des troupes d’élites. Ils étaient tenus en réserve au niveau de l’armée ou des corps et étaient assignés en renfort lorsque cela était jugé nécessaire sur un front. 
 
Seules quelques divisions reçurent des « Tigres » dans leurs unités organiques (exemple : la Panzergrenadier Division Großdeutschland et la Panzer Lehr Division).
A l’origine, les schwere Panzer-Kompanien (compagnies lourdes) étaient organisées en 3 Zuege (sections), chacune avec 3 tigres (soit 9 chars au total). Plus tard, il fut décidé d’affecter 10 Pz.Kpfw.III à chaque compagnie. 
 
Les 3 premières unités envoyées au combat (schwere Panzer-Abteilung 501, 502, and 503) ont expérimenté quasiment toutes les combinaisons possibles de chars Tigre et PzIII !!
Suite aux premiers rapports de combats, il fut décidé d’augmenter le nombre de chars lourds à 14 machines et d’abandonner les Pz.Kpfw.III. Bien des chefs d’unités essayèrent d’argumenter en faveur de la combinaison « Tigres » et Pz III car les Pz III remplissaient bien des taches que les «Tigres » ne pouvaient faire. Sans effet ! Des Sd.Kfz.250 les remplacèrent au sein de l’Abteilung-Stabskompanie (compagnie de commandement du bataillon) et accomplirent les taches de reconnaissances, liaisons, gardes .... Cette organisation à 14 « Tigres » par compagnie perdurera jusqu’à la fin de la guerre.
Il fut aussi testé l’idée d’une compagnie lourde dans certains régiments de chars (Panzer-Regiments). C’est la création de la schwere Panzer-Kompanie Großdeutschland et les 3 schwere Panzer-Kompanie des SS-Panzer-Regiments. 
 
Cependant ce concept d’utilisation ne durera pas. Sous l’influence de Guderian, toutes les nouvelles unités de  schwere Panzer-Abteilungen comme celles existantes seront convertis en unité de 45 chars « Tigres » (3 chars pour Abteilung-Stab et 14 dans chaque compagnies).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire