Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mercredi 2 décembre 2009

2 décembre 1805 : Bataille d'Austerlitz

Aujourd'hui, date anninversaire d'Austerlitz, Historine vous donne l'Ordre de bataille Français pour la plus célèbre des victoires de l'Empereur.

Bonne lecture.

Ordre de bataille - Armée française
   Commandant en chef : Napoléon
•    Aides-de-Camp de l’Empereur :
o    Généraux de division : Junot et Savary
o    Généraux de brigade : Rapp, Bertrand, Gardanne, Lemarois, Mouton
o    colonel : Lebrun
o    Caffarelli, Lauriston, Reille
 
Officiers d’ordonnance de l’Empereur : Castille, Eugéne de Montesquiou, Amédée de Turenne, Falkouwski, Deponthon, Scher, Bongard, Berthemy, Maulnois, Parrain

Chef d’état-major de l’armée : Maréchal Louis-Alexandre Berthier avec les Capitaines Colbert, Girardin, Lejeune et les lieutenants Perigord et Lagrange à disposition.

Chef d’état-major général : général de division Andreossy Maréchal des logis : général de division Dumas
   Commandant de l’artillerie : général de division Songis
   Chef d’état-major de l’artillerie : général de brigade Pernetti
   Adjoint au chef d’état-major de l’artillerie : colonel Senarmont
   Commandant du génie : général de division Marescot
   Chef d’état-major du génie : Major Ducoudsary
   Directeur du télégraphe : Chappe
   Chef boulanger : Le Payen
   Chef chirurgien : Poussielgue
   Grand Maréchal du palais : général de division Duroc
   Grand Ecuyer : général de division Caulaincourt
   Administration militaire : Pierre A. Daru

Garde impériale
   Commandement : Maréchal Bessières
   Chef d’état-major : général de brigade Roussel
   Effectif totaux : 5500 hommes et 24 pièces d’artillerie.

Infanterie de la Garde impériale
   1er Régiment de grenadiers à pied de la Garde impériale, effectif 1519 hommes, en 2 bataillons, général de brigade Hulin
   1er Régiment de chasseurs à pied de la Garde impériale, effectif 1613 hommes, en 2 bataillons, général de brigade Soulès
   Grenadiers à pied de la garde royale italienne, effectif 753 hommes en 2 bataillons, colonel Lecchi

Cavalerie de la Garde impériale
   Régiment de grenadiers à cheval de la Garde impériale, effectif 706 hommes en 4 escadrons, général de brigade Ordener puis le colonel-major Lepic.
   Régiment de chasseurs à cheval de la Garde impériale, effectif 375 hommes en 4 escadrons (1 détaché pour l’escorte de Napoléon), colonel Eugène Beauharnais et en second colonel Francois Louis de Morland.
   Mamelouks, effectif 65 hommes

Artillerie de la Garde impériale commandée par le colonel Couin, effectif 283 hommes
•    1er et 2e compagnies à cheval du régiment d’artillerie de la Garde impériale, chacune avec 4 pièces de 8 livres, 2 pièces de 4 livres et 2 obusiers de 6 pouces)
•    Compagnies d’artillerie à cheval de la garde royale italienne avec 4 pièces de 8 livres, 2 pièces de 4livres et 2 obusiers de 6 pouces.

Réserve (provenant du Ve Corps)
1re division d’Infanterie (grenadiers de la réserve) du général de division Oudinot
•    1re brigade : général de brigade Jean Baptiste Laplanche-Morthières
o    4 bataillons d’élite venant du 13e de ligne, du 58e de ligne, du 9e de ligne et du 81e de ligne, 1 787 hommes.
•    2e brigade : général de brigade Dupas
o    4 bataillons d’élite venant du 2e léger, du 3e léger, du 28e léger et du 31e léger, 1798 hommes.
•    3e brigade : général de brigade Ruffin
o    2 bataillons d’élite venant du 15e léger et du 18e léger, 1070 hommes.
•    Artillerie divisionnaire, 132 hommes :
o    1er compagnie du 1er régiment d’artillerie à pied avec 4 pièces de 8 livres et 2 pièces de 4 livres.
o    Détachement de la 5er compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres

Ier corps d’armée commandant : Maréchal Bernadotte
   Chef d’état-major : général de division Victor-Leopold Berthier
   Commandant de l’artillerie : général de division Eblé
   Commandant du génie : colonel Morio

1re division d’infanterie
•    général de division Rivaud de la Raffinière
o    1re brigade : général de brigade Dumoulin
   8e régiment d’infanterie de ligne (1858 hommes)
o    2e brigade : général de brigade Pacthod
   45e régiment d’infanterie de ligne : (1603 hommes)
   54e régiment d’infanterie de ligne : (1614 hommes)
o    Artillerie divisionnaire :(111 hommes)
   Artillerie à pied : demi-batterie avec 4 pièces de 3 livres et 1 obusier de 51/3pouces
   Artillerie à cheval : demi-batterie avec 4 pièces de 3 livres et 1 obusier de 51/3pouces
   
2e division d’infanterie
•    général de division Drouet
o    1re brigade : général de brigade Frére
   27e régiment d’infanterie légère : (2069 hommes)
o    2e brigade : général de brigade Werlé
   94e régiment d’infanterie de ligne : (1814 hommes)
   95e régiment d’infanterie de ligne : (1903 hommes)
o    Artillerie divisionnaire : (118 hommes)
Artillerie à pied : batterie avec 5 pièces de 3 livres et 1 obusier de 51/3pouces
Artillerie à cheval : batterie avec 5 pièces de 3 livres et 1 obusier de 51/3pouces

IIIe corps d’armée commandé par le Maréchal Davout
o    Chef d’état-major : général de brigade Daultanne
o    Commandant de l’artillerie : général de division Sorbier -
o    Commandant du génie : général de brigade Andreossy

2e division d’infanterie commandée par le général de division Louis Friant
   1er brigade : général de brigade Kister.
o    15e régiment d’infanterie légère, 2 bataillons, 905 hommes.
o    33e régiment d’infanterie de ligne, 2 bataillons, 1689 hommes.
•    2e brigade : général de brigade Lochet.
o    48e régiment d’infanterie de ligne, 2 bataillons, 1522 hommes.
o    111e régiment d’infanterie de ligne, 2 bataillons, 1778 hommes.
•    3e brigade : général de brigade Heudelet
o    108e régiment d’infanterie de ligne, 1567 hommes.
•    Artillerie divisionnaire : (130 hommes)
o    Artillerie à pied : 2e compagnie du 7e régiment d’artillerie à pied avec 4 pièces de 8 livres et 2 obusiers de 6 pouces

4e division de dragons détachée de la réserve de cavalerie, commandée par le général de division Bourcier
   1er brigade : général de brigade Sahuc, 210 hommes.
•    15e régiment de dragons, 227 hommes dont 90 sur les rangs.
•    17e régiment de dragons, 290 hommes dont 120 sur les rangs.
   2e brigade : général de brigade Laplanche, 310 hommes.
•    18e régiment de dragons, 279 hommes dont 150 sur les rangs.
•    19e régiment de dragons, 266 hommes dont 166 sur les rangs.
   3e brigade : général de brigade Verdière, 190 hommes.
•    25e régiment de dragons, 220 hommes dont 100 sur les rangs.
•    27e régiment de dragons, 214 hommes dont 90 sur les rangs.

Artillerie divisionnaire : (60 hommes)
•    Artillerie à cheval : 3e compagnie du 2e régiment d’artillerie à cheval avec 2 pièces de 8 livres et 1 obusier de 6 pouces
Réserve d’artillerie
   Artillerie à pied : une batterie et demie avec 9 pièces de 12 livres (non arrivée ?)

IVe corps d’armée commandé par le Maréchal Soult.
•    Chef d’état-major : général de division Salligny
•    Commandant de l’artillerie : général de brigade Lariboissiere
•    Commandant du génie : colonel Poitevin

1re division d’infanterie commandée par le général de division Saint-Hilaire
   1er brigade : général de brigade Morand
•    10ème régiment d’infanterie légère : (1488 hommes), colonel Pierre-Charles Pouzet
   2e brigade : général de brigade Thiébault
•    14e régiment d’infanterie de ligne : (1551 hommes), colonel Jacques Francois Marc Mazas
•    36e régiment d’infanterie de ligne : (1643 hommes)
   3e brigade : général de brigade Waré (ratachée à la division Vandamme pendant la bataille)
•    43e régiment d’infanterie de ligne : (1498 hommes)
•    55e régiment d’infanterie de ligne : (1658 hommes)
   Artillerie divisionnaire : (120 hommes)
•    12e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres, 2 de 4 livres et 2 obusiers de 6 pouces.
•    Détachement de la 16e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres.

2e division d’infanterie commandée par le général de division Vandamme
   1er brigade : général de brigade Schiner
•    24ème régiment d’infanterie légère : (1291 hommes)
•    2e brigade : général de brigade Ferry 4e régiment d’infanterie de ligne : (1658 hommes), colonel Joseph Bonaparte
•    28e régiment d’infanterie de ligne : (1599 hommes)
•    3e brigade : général de brigade Candras 46e régiment d’infanterie de ligne : (1350 hommes)
•    57e régiment d’infanterie de ligne : (1743 hommes), colonel Jean Pierre Antoine Rey Artillerie divisionnaire : (117 hommes)
•    13e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres, 2 de 4 livres et 2 obusiers de 6 pouces.
•    Détachement de la 16e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres.

3e division d’infanterie commandée par le général de division Legrand
   1er brigade : général de brigade Merle
•    26e régiment d’infanterie légère : (1564 hommes), colonel Francois-René Pouget
•    bataillon des tirailleurs du Pô : (340 hommes)
•    bataillon des tirailleurs corses : (519 hommes)
   2e brigade : général de brigade Féry
•    3e régiment d’infanterie de ligne : (1644 hommes)
•    3e brigade : général de brigade Lavasseur
•    18e régiment d’infanterie de ligne : (1402 hommes)
•    75e régiment d’infanterie de ligne : (1688 hommes)
   Artillerie divisionnaire : (116 hommes)
•    14e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres, 2 de 4 livres et 2 obusiers de 6 pouces.
•    Détachement de la 16e compagnie du 5e régiment d’artillerie à pied avec 2 pièces de 8 livres.

Division cavalerie légère commandée par le général de brigade Pierre Margaron
   8e régiment de hussards, 359 hommes en 3 escadrons, colonel Jean-Baptiste Franceschi
   11e régiment de chasseurs à cheval, 343 hommes en 4 escadrons
   26e régiment de chasseurs à cheval, 316 hommes en 3 escadrons
   Artillerie divisionnaire :
•    4e compagnie du 5e régiment d’artillerie à cheval avec 5 pièces de 8 livres, 91 hommes.

3e division de dragons commandée par le général de division Beaumont (absent pour maladie remplacé par le général de brigade Boyé)
   1er brigade : général de brigade Charles Joseph Boyé
•    5e régiment de dragons, 234 hommes en 3 escadrons, colonel Jacques N. Lacour (blessé pendant la bataille)
•    8e régiment de dragons, 289 hommes en 3 escadrons, colonel Louis Beckler
•    9e régiment de dragons, 297 hommes en 3 escadrons, Major Jacques A. A. Delort
   2e brigade : général de brigade Nicolas Joseph Scalfort
•    12e régiment de dragons, 291 hommes en 3 escadrons, colonel Joseph Pages
•    16e régiment de dragons, 242 hommes en 3 escadrons, colonel Francois-Marie Clement de la Ronciere
•    21e régiment de dragons, 285 hommes en 3 escadrons, colonel Jean-Baptiste Ch.R.J. Mas de Polart
   Artillerie divisionnaire :
•    Détachement de la 3e compagnie du 2e régiment d’artillerie à cheval avec 2 pièces de 8 livres, et 1 obusier de 6 pouces.
Réserve d’artillerie
   Détachements des 17e et 18 e compagnies du 5e régiment d’artillerie à pied avec 6 pièces de 12 livres.

Ve corps d’armée commandé par le Maréchal Lannes
3e division d’infanterie commandée par le général de division Suchet
   1er brigade : général de brigade Claparède
•    17e régiment d’infanterie légère : (1373 hommes)
   2e brigade : général de brigade Beker
•    34e régiment d’infanterie de ligne : (1615 hommes)
•    40e régiment d’infanterie de ligne : (1149 hommes)
•    3e brigade : général de brigade Valhubert
•    64e régiment d’infanterie de ligne : (1052 hommes)
•    88e régiment d’infanterie de ligne : (1428 hommes)
   Artillerie divisionnaire : (111 hommes)
•    Artillerie à pied : deux batteries avec 2 pièces de 12 livres, 8 pièces de 8 livres et 2 pièces de 4 livres

1re division d’infanterie (Détachée du IIIe corps d’armée), commandée par le général de division Caffarelli du Falga
   1er brigade : général de brigade Georges-Henri Eppler
•    13ème régiment d’infanterie légère : (1240 hommes), colonel Pierre Castex
   2e brigade : général de brigade Demont
•    17 ème régiment d’infanterie de ligne : (1561 hommes)
•    30 ème régiment d’infanterie de ligne : (1011 hommes)
   3e brigade : général de brigade Debilly
•    51 ème régiment d’infanterie de ligne : (1214 hommes)
•    61 ème régiment d’infanterie de ligne : (1175 hommes)
   Artillerie divisionnaire : (77 hommes)
•    Artillerie à pied : batterie avec 4 pièces de 8 livres et 2 obusiers de 6 pouces

2e division de dragons (Rattachée), commandée par le général de division Walther
   1er brigade : général de brigade Sébastiani de la Porta : (322 hommes)
•    3e régiment de dragons 6e régiment de dragons
   2e brigade : général de brigade Roget de Belloguet : (403 hommes)
•    10e régiment de dragons
•    11e régiment de dragons
   3e brigade : général de brigade Boussart : (403 hommes)
•    13 Régiment de dragons
•    22e régiment de dragons
   Artillerie divisionnaire : (41 hommes)
•    Artillerie à cheval : demi-batterie avec 2 pièces de 8 livres et 1 obusier de 6 pouces

Réserve de cavalerie commandée par le Maréchal Murat
   Chef d’état-major : général de division Auguste Daniel Belliard
   Commandant de l’artillerie : général de brigade Hannicque
   Commandant du génie : colonel Hayelle

1ere division de cavalerie lourde commandée par le général de division Nansouty
   1er brigade : général de brigade Piston : (286 hommes)
•    1er régiment de carabiniers, 205 hommes en 3 escadrons, colonel Prince Borghese.
•    2e régiment de carabiniers, 181 hommes en 3 escadrons, colonel Pierre-Nicolas Morin
   2e brigade : général de brigade Armand-Lebrun L’Houssaye : (584 hommes)
•    2e régiment de cuirassiers, 304 hommes en 3 escadrons, colonel Jean-Frederic Yvendorf
•    9e régiment de cuirassiers, 280 hommes en 3 escadrons, colonel Jean-Pierre Doumerc
   3e brigade : général de brigade Saint-Germain : (610 hommes)
•    3e régiment de cuirassiers
•    12e régiment de cuirassiers
   Artillerie divisionnaire : (44 hommes)
•    Artillerie à cheval : demi-batterie avec 2 pièces de 8 livres et 1 obusier de 6 pouces

2e division de cavalerie lourde commandée par le général de division d’Hautpoul
   1er brigade : colonel Jean-Baptiste Noirot : (763 hommes)
•    1er régiment de cuirassiers, 388 hommes en 3 escadrons, colonel Marie-Adrien-Francois Guiton.
•    5e régiment de cuirassiers, 375 hommes en 3 escadrons, colonel Jean-Baptiste Noirot
   2e brigade : général de brigade Saint-Sulpice : (561 hommes)
•    10e régiment de cuirassiers, 254 hommes en 3 escadrons, colonel Pierre-Francois Lataye
•    11e régiment de cuirassiers, 327 hommes en 3 escadrons, colonel Albert-Louis-Emmanuel Fouler
   Artillerie divisionnaire : (44 hommes)
•    Artillerie à cheval : demi-batterie avec 2 pièces de 8 livres et 1 obusier de 6 pouces

1er division de cavalerie légère rattachée au Ier corps d’armée, commandée par le général de division Kellermann
   1er brigade : général de brigade Van Marisy
•    2e régiment de hussards, 430 hommes, colonel Rith
•    5e régiment de hussards, 355 hommes, colonel François Xavier -Nicolas Schwartz
   2e brigade : général de brigade Joseph-Denis Picard
•    4e régiment de hussards, 444 hommes, colonel Andre Burthe
•    5e régiment de chasseurs à cheval, 436 hommes, colonel Claude Louis Constant Esprit Juvenal Corbineau
 Artillerie divisionnaire : (79 hommes)
•    Artillerie à cheval : 1er compagnie du 3e régiment d’artillerie à cheval avec 2 pièces de 6 livres, 2 pièces de 3 livres et 1 obusier de 51/3 pouces

5e division de cavalerie légère rattachée au Ve corps d’armée, commandée par le général de brigade Fauconnet
   1er brigade : général de brigade Anne-Francois-Charles Treillard, 494 hommes.
•    9e régiment de hussards, 344 hommes
•    10e régiment de hussards, 335 hommes
   2e brigade : général de brigade Fauconnet (engagé ?)
•    13e régiment de chasseurs à cheval, 339 hommes
•    21e régiment de chasseurs à cheval, 331 hommes

Brigade de cavalerie légère commandée par le général de brigade Milhaud
16e régiment de chasseurs à cheval, 339 hommes
•    22e régiment de chasseurs à cheval, 331 hommes

Grand Parc d’Artillerie 
Artillerie à pied : une batterie avec 6 pièces de 3 livres autrichiennes et deux autres avec 6 pièces de 12 livres, 230 hommes, issues du 7e régiment d’artillerie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire