Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 28 août 2012

Les chars M11/39 (1)

Historine reprend une vieille habitude : l'étude de chars et autres engins blindés... aujourd'hui, nous allons nous intéresser au char italien de début de guerre : le M11/39.

bonne lecture. 

Les Chars Italiens M39/11 

L'histoire des chars moyens italiens débute en 1928 lorsqu'une circulaire fut émise pour le développement d'un char de rupture (carro di rottura). Jusqu'ici les Italiens disposaient deux classes de chars : les chars légers et les chars rapides (chenillettes caro veloce).

 
Le M11/39 a été développé afin de devenir un "char de rupture" (Carro di Rottura). La conception du M11/39 a été fortement influencée par celle du Vickers 6-Ton britannique, ce qui se reflète particulièrement au niveau du dessin des suspensions et des chenilles.
 
La Regio Esercito demanda en 1936, après la campagne d'Ethiopie, la reprise du travail sur un char de rupture, pouvant se mouvoir dans des zones préalpines, étant doté d'une autonomie de 100 km et pesant entre 8 et 9t (pour utiliser les ponts équipant le Génie italien à cette époque). Fiat présenta entre 1936 et 1937 un prototype de Carro di rottura de 10t armé d'un canon Vickers Terni L/40 monté en casemate et de deux mitrailleuses Scotti de 6.5 mm installées sur une tourelle rotative.

Le projet définitif fut réalisé en 1938 et baptisé officiellement Carro armato medio M11/39. Le M11/39 était propulsé par un moteur Diesel Fiat SPA 8T développant 105-125 ch. Une commande de 100 exemplaires fut accordée au constructeur italien. La cadence de production ne dépassa jamais les 9 exemplaires par mois. Aucune autre commande ne sera réalisée.
 
La carrière du M11/39 a été rapidement interrompue des suites de différents problèmes de conception. Le plus important de ces problèmes est la localisation dans la coque du canon de 37 mm. Celui-ci était fixé, avec une course limitée à 15° de bâbord à tribord. Le reste de l'armement n'était constitué que de deux mitrailleuses, servies par un seul homme, placées dans la tourelle exiguë et commandées manuellement.
 
Il était relativement lent, peu fiable au niveau mécanique, et son blindage fait de plaques d'acier rivetées atteignait au maximum 30 mm n'était destiné que pour résister à des tirs de 20 mm, ce qui le rendait très vulnérable face aux canons 2-pounder quelle que soit la distance à laquelle son canon de 37 mm pouvait être efficace.

Tous les M11/39 étaient conçus pour pouvoir emporter une radio, mais aucun de ceux qui sont sortis des chaînes d'assemblage n'en ont reçu. La coque du M11/39, modifiée, servira au développement du Fiat M13/40.

La majorité des M11/39 (soit environ 72 des 100 produits) fut utilisée durant la Guerre du désert (1940), mais d'autres furent envoyés en Afrique orientale italienne. Comparés aux tankettes L3/33 et L3/35 disponibles parmi les forces italiennes, les M11 constituaient une grande amélioration.
 
Le M11/39 se montra relativement efficace lors de ses premiers combats contre les chars légers britanniques comme le Mk VI. Le canon de 37 mm du M11 était très dissuasif vis-à-vis de ces véhicules blindés, rapides mais peu protégés, armés seulement de mitrailleuses. Toutefois, le M11/39 se montra incapable de faire face aux cruisers et aux chars d'infanterie plus lourds comme les A9, A10, A13 et Matilda.

Spécifications
Type: Char moyen
Armement: 1 canon de 37mm ; 2 mitrailleuses de 8 mm Breda
Vitesse maximum : 32 km/h
Autonomie : 200 km
Equipage: 4

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire