Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

samedi 2 novembre 2013

The Siege of Jerusalem (suite et fin)

Et nous passons directement à la fin du tour 5, là où s'est arrêtée notre partie :

La Vè, la Xè et la XIIè ont largement submergé le mur nord, et des éléments de la Xè sont déjà en train de gravir leurs échelles adossées à la deuxième enceinte.
De m^me une double brèche a té ouvert sur son front au niveau de la première enceinte, ce qui a permis de faire pénétrer les cavaleries des Xè et XIIè qui vont venir "terminer" les milices judéennes.
 égarées ou en route pour renforcer quelques points de résistance. L'artillerie de la Xè s'apprête elle aussi à s'engouffrer dans cette double brèche pour venir se mettre au travail face à la 2è enceinte.
Par contre la porte n'a toujours pas cédé malgré les assauts du bélier de la XIIè.
Avec autant de pénétration, les autres factions judéennes ont été activées et commencent à se précipiter vers le deuxième rempart.
5 tours et la Vè n'a pas réussi à poser une seule caliga sur le mur d'enceinte sud-est.

état des pertes romaines à la fin de ce 5è tour :

Au final nous avons joué une partie pleine d'enseignements et qui nous a montré combien Siege of Jerusalem était une simulation plutôt fine et élégante. Du côté des romains, 4 légions à l'attaque , 4 destins différents.
La Xè Légion qui se trouve face à la brèche mais aura eu forcément le plus de facilités à franchir la première enceinte. Grâce à son organisation elle n'a souffert aucune perte.
La XIIè Légion s'est acharnée notamment sur la porte nord ce qui lui a rendu la tâche très difficile. De toute façon avec un dé moyen (3 sur 1D6) il lui aurait fallu 8 tours pour mettre à bas la porte, restant dans ce laps de temps à la merci des traits des défenseurs.
 La Vè Légion gérée par les 4 joueurs romains à tour de rôle aura été la plus désorganisée et aura de fait pris le plus de pertes, m^me si elle sera passée assez vite de l'autre côté du mur.
Pour la XVè qui s'était donné la tâche la plus ardue, sa situation nous apprend que malgré tout l'art du siège et l'équipement romain il est difficile d'attaquer un rempart bien défendu. D'où l'importance des phases de préparation avec les sapes et la construction de machines plus puissantes (armored tower).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire