Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 21 décembre 2010

L'armée Portugaise (1808 - 1814) (2)

Historine poursuit son étude des troupes lusitaniennes au service de sa Gracieuse Majesté lors de la Guerre de Péninsule...

Bonne lecture.

Les Portugais au service d'Albion:
1808 : un petit contingent Britannique débarque au Portugal. Ils étaient commandés par le Général Wellesley (futur Duc de Wellington). Celui-ci, afin d’avoir des troupes connaissant au mieux le terrain, décide de reformer, de réorganiser et surtout d’équiper une nouvelle armée Portugaise (d’où la similitude d’équipements entre les troupes britanniques et les troupes portugaises). Autre avantage indéniable, la levée de troupes autochtones permettaient de faire l’économie des milliers de vies anglaises (et accessoirement éviter les frais d’expéditions de milliers de soldats).
Bien que loin de valoir l’armée anglaise ou française, l’armée portugaise combattit vaillamment tout au long des campagnes de l’Empire et ils se battirent ainsi jusqu’à Toulouse en 1814.
Régiments de cavalerie
Pour les Britanniques , les portugais avaient même plus de hargne et de plus de valeur combattante que les troupes espagnoles. En effet, dans nombre de régiments portugais, les rangs d’officiers étaient occupés par des anglais.
Dés août 1808 les Portugais combattront au cotés des Britanniques à Rollica, puis à Vimeiro (défaite française qui entraîna la convention de Sintra).
Victime au début de la période des mêmes maux que l’armée espagnole (corruption et incurie généralisées), l’armée portugaise, prise en mains et réorganisée par les Anglais et particulièrement par BERESPORD, comprenait dès 1809 :
  • 24 régiments d’infanterie de ligne, chacun à 2 bataillons de 5 compagnies chacun (compagnies à 120 hommes, précédemment 7 compagnies avant la réorganisation)
  •  6 bataillons d’infanterie légère ou Caçadores, à 5 compagnies de 160 hommes chacune (dont 1 compagnie d’Atiradores, équivalent des compagnies d'élites françaises)
  • 12 régiments de cavalerie légère à 4 escadrons chacun, 120 hommes par escadron 
  • 4 régiments d’artillerie organisés en 28 batteries en tout, avec pour l’essentiel des pièces de 9 
Enfin, la Milice est organisée en principe en 48 « Corps », chacun de 12 compagnies à 120 hommes. Ces troupes ont des armes fournies par le Gouvernement, mais ne portent pas l’uniforme.

 Infanterie de ligne
L’armée portugaise évolue peu de 1809 à 1814. Seuls 6 nouveaux bataillons de caçadores seront levés en 1811, dont 3 ( les 7°, 8° et 9° ) à partir de la « Loyal Lusitanian Légion », unité auxiliaire initialement composée de 3 bataillons à 10 compagnies de 100 hommes chacune. La qualité des troupes portugaises est dès lors très proche de celle des Anglais.
 
Caçadores
Les unités portugaises étaient embrigadées ensemble et souvent endivisionnées avec des troupes britanniques. En 1811-1814, voici les différentes brigades Portugaises et les divisions de rattachements:
1° brigade : 1° et 16°, 4° caçadores, rattachée à la 1ère division
2° brigade : 2° et 14°
3° brigade : 3° et 15°, rattachée à la 50ème division
4° brigade : 4° et 10°, rattachée à la 20ème division
5° brigade : 5° et 17°
6° brigade : 6° et 18°, 6° caçadores
7° brigade : 7° et 19°, 2° caçadores, rattachée à la 7ème division
8° brigade : 8° et 12° rattachée à la 6ème division
9° brigade : 9° et 21° rattachée à la 3ème division
10° brigade : 11° et 23°, rattachée à la 4ème division
11° brigade :  13°et 24°
  
Drapeau 8ème régiment
Les 20ème et 22ème régiments d’infanterie n’étaient pas embrigadés. Les 1° et 3° Caçadores faisaient partie de la Division Légère britannique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire