Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mercredi 27 octobre 2010

Le "Bufla" ou 8.8 cm Flak 18 (Sfl.) auf Zugkraftwagen 12t (Sd.Kfz. 8)

Historine s’intéresse aujourd’hui à un engin peu connu de l’arsenal allemand : le « Bufla » ou « BunkerFlak ».

Selon certaines sources, (dont le site officiel FoW) , 10 canons 8.8 cm Flak 18 anti-aircraft furent montés sur la plate forme arrière des SdKfz 8 en 1939. pour tenir le rôle de chasseurs de chars connu sous le nom de 8.8 cm Flak 18 (Sfl.) auf Zugkraftwagen 12t (Sd.Kfz. 8)
 
Un bouclier fut monté sur le 88 mais l’équipage n’avait pas d’autres protections. La caisse en elle-même était très faiblement blindée (14.5 mm).
 
Le canon pouvait en revanche tirer sans difficulté droit devant et avait un débattement de  151° du à la présence du bouclier.  L‘élévation du canon était elle de -3 à +15°.
 
Les pièces furent attribuées à la 1ère compagnie du 8ème bataillon anti-char  (Panzerjäger-Abteilung 8 qui participa à la campagne de Pologne (1939), à la campagne de France au sein de la 1ère Panzer Division (1940) et à l’opération Barbarossa (1941).
 
En janvier 1942, la compagnie sera désignée ensuite comme la 601ème compagnie Anti-chars (Panzerjäger-Kompanie 601) puis renommée 3ème compagnie du 559ème bataillon anti-char  (Anti-Tank Battalion 559) en avril 1942. Les 3 derniers véhicules sont déclarés perdus en mars 1943.
 
Selon d’autres sources, pas moins de 25 véhicules (10 en 1939 et 15 en 1940) furent construits et virent l’action entre 1940 et 1941. 14 autres auraient été construits en 1943 pour être utilisés en Italie.
La version tardive l’aurait été sur la base du chassis du SdKfz 9 18t.  Ils servaient tant en antiaérien que comme antichars. Selon ces mêmes sources ("Encyclopedia of German Tanks...."), la commande de 1942 portait sur un total de 126 pièces (dont 14 furent livrés en 1943). Il fut ensuite décidé de stopper là les livraisons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire