Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 8 septembre 2011

L'Autocanone FIAT 634 da 102/35

Historine profite de la sortie du nouveau livret "Hellfire and back" pour explorer l'histoire de certains matériels peu connus... Aprés avoir étudié par le passé un matériel italien étonnant : l'autocanone 90/53, voici aujourd'hui l'étude celui que l'on pourrait considérer comme son précurseur : l'autocanone Fiat 634 da 102/35.

Bonne lecture.
L'Autocanone FIAT 634 da 102/35

Durant l’année 1941, l’usine FIAT de Tripoli a converti, pour la marine italienne,  7 Fiat 634 en les équipant d’un canon de 102/35 (initialement une pièce de défense côtière datant de la première guerre mondiale).
 
2 types de canons furent montés : l’OTO mod. 33 (a priori sur les 2 premiers véhicules) et le modèle Vickers-Terni mod. 25.  Ils étaient utilisés soit en anti-aérien soit en anti-tank. Montés sur la plate-forme arrière du véhicule, ils avaient un champ de tir ouvert à 360°, stabilisés grâce aux trépieds montés sur le chassis.

Un total de 2 batteries (la 1ère et la 6ème) furent ainsi équipées  servies par des équipages de la flotte.   La 1ère batterie et 1 section de la 6ème sont assignées en support de la division « Ariete » tandis que la deuxième section est assignée à la division « Trento ».
 
A la fin 1941, ces véhicules combattirent à plusieurs reprises. Ainsi, le 19 novembre 1941, à Bir El Gobi, ils revendiquèrent la destruction, stoppant par cette action, l’avance anglaise.

Tous les véhicules furent perdus fin 1941 soit au combat soit suite à  des avaries et des pannes mécaniques...
 
Bien que d’une technologie ancienne, ces canons ANSALDO datant de la 1ère GM, furent efficaces tant dans leur rôle anti-aérien que comme canon  anti-char.

Cependant, montés sur des châssis initialement prévus pour des canons plus léger  mais tout aussi ancien (le type 76/30), ils souffrirent beaucoup de leur manque de mobilité.
 
Les italiens poursuivirent leurs expérimentations et finirent par produire un excellent modèle par la suite : le lancien 90/53 !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire