Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 1 décembre 2011

Otto Carius (1)

Historine, avec la sortie du supplément BEARWOLF (compilation des listes allemandes sur le front de l’Est en 1944), avant de vous mettre prochainement l’article paru dans le dernier Wargames Illustrated, a décidé de vous faire une petite biographie du 2nd meilleur tankiste allemand : Otto Carius .

Otto Carius:
Il est en 1922 et est toujours vivant à ce jour !! Il est crédité de plus de 150 chars détruits durant la 2nd GM en majorité au sein de la schwere Panzer-Abteilung 502.
 
En 1940 il fait ses classes d’abord au 104e bataillon d'infanterie à Posen avant d’être versé au sein de la 7. Panzer Ersatz-Abteilung où il est chargeur dans un Panzer 38(t). Il apprend les rudiments de la guerre de blindés à l'école des blindés de Putlos.

En 1941, au déclenchement de Barbarossa, il sert dans le Panzer-Regiment 21 qui vient d'être formé et rattaché à la 20. Panzer-Division qui combat en Biélorussie. Il participe à la bataille de Smolensk. Le 1er août 1941, Carius devient sergent. Dans les jours qui suivent, il quitte le front pour suivre une formation de conducteur de char en Allemagne, puis il suit des cours pour devenir officier (sans succès). Il revient en 1942 au Panzer-Regiment 21. Son régiment est en sous-effectif (humains et matériels : la plupart des chars a été perdue durant l’offensive d’Hiver russe).
 
Début 1943, il est sélectionné pour rejoindre la schwere Panzer-Abteilung 502 équipée de chars TIGRE. L’unité est affectée au secteur de Leningrad. Otto Carius, à son arrivée, prend immédiatement le commandement d'une section de la 2. Kompanie (2./schwere Panzer-Abteilung 502).

 Le 6 octobre 1943,  alors que le Tiger de Carius est victime d'un ennui mécanique, il détruit 10 chars ennemis (sur 12) en combat rapproché. Heinz Kramer, sans doute le meilleur pointeur de la Panzerwaffe et nouvel équipier de Carius détruit un avion de reconnaissance ennemi le 16 décembre. Le 4 mai, alors qu'il est à l'hôpital pour une crise d'asthme, Carius reçoit la Croix de Chevalier et devient Leutnant. En juillet, il prend le commandement de la 2./schwere Panzer-Abteilung 502.

 En jullet 1994, à Malinava, Carius, en compagnie de son acolyte Albert Kerscher revendiquent 17 chars dont des nouveaux chars lourds IS. Carius et son équipage s'attribuent la destruction de 10 blindés ennemis.
 
Au soir du 24 juillet 1944, Otto est blessé grièvement lors d’une reconnaissance. Il ne pourra reprendre du service qu’en janvier 1945.
 
Otto Carius prend la tête de la 3.Kompanie de la schwere Panzer-Abteilung 512 équipée d'une trentaine de Jagdtiger. Le bataillon est envoyé défendre le Rhin, les Américains l'ayant franchi à Remagen. Malgré la puissance des Jagdtiger équipés du redoutable 12.8 cm Pak44, capable d'abattre tout char allié sans difficulté à n'importe quelle distance, la situation est très difficile.
 
En avril, la Wehrmacht est défaite et Carius se rend aux Américains après avoir saboter les 6 derniers Jagdtiger de sa compagnie. Carius tombe malade en captivité et est libéré quelques mois plus tard.

Il entreprend alors des études en pharmacie et devient pharmacien en 1951 en Rhénanie-Palatinat. L’enseigne de sa pharmacie porte le nom de "Tiger-Apotheke" (pharmacie du tigre).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire