Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 11 mars 2010

Le siège de Belgrade (4 au 22 juillet 1456) - (2)

Historine poursuit son étude du siège de Belgrade en 1456. Voici la suite du récit.

Bonne lecture.

La Bataille :
Le 22 juillet 1456, les paysans-croisés engagèrent une action spontanée et contraignirent Capistran et Hunyadi à tirer parti des événements. 
En dépit des ordres de Hunyadi, des assiégés sortirent des murs de Belgrade à demi détruits et attaquèrent les soldats ottomans. Les spahis tentèrent en vain de repousser les attaquants. Immédiatement, d'autres Chrétiens rejoignirent le combat et ce qui était un incident isolé se transforma en une véritable bataille.
Jean de Capistran, qui tentait d'ordonner un repli, se vit entouré de 2 000 Croisés. Il prit alors la décision de se mettre à leur tête et les lança contre les lignes ottomanes en criant : « Le Seigneur, qui a fait le commencement, prendra soin de la fin ». Au même moment, Hunyadi lança une charge à partir du fort pour s'emparer des canons turcs.
Selon les Chroniqueurs, les Turcs, paralysés par la surprise, prirent la fuite. Les janissaires, au nombre de 5 000, tentèrent en vain de mettre un terme à la panique et de reprendre le camp. Le sultan  Mehmed II lui-même s'engagea dans la bataille et se battit avec un chevalier en combat singulier ; il reçut une flèche dans la cuisse et tomba inanimé. 
  
Profitant de l'obscurité, les Turcs battirent en retraite, transportant leurs blessés sur des chariots. Le sultan reprit conscience dans la ville de Sarona. Apprenant que son armée avait été mise en déroute, que ses chefs avaient été tués et tout l'équipement abandonné sur place, il tenta de se suicider  mais en fut empêché. Il rentra alors à Constantinople.
Suites et conséquences
Juste après la victoire, la peste fit son apparition dans l'armée hongroise. Jean Hunyadi fut touché par la maladie et mourut le 11 août 1456.
L'échec du siège de Belgrade arrêta la percée ottomane en Europe centrale pendant quelques années. Mais l'Empire ottoman conquit rapidement la Serbie et la Bosnie. Soliman le magnifique s'empara de Belgrade en 1521 et fit le siège de Vienne en 1529. Leur avancée ne fut définitivement arrêtée qu'après la bataille de Vienne, en 1683.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire