Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 10 mai 2010

Les Marders III (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui aux chasseurs de chars Marders III.

Bonne lecture.

Le Marder III:
Le Marder III est un type de chasseur de chars allemand de la Seconde Guerre mondiale construit sur le châssis du Panzer 38(t). Il fut en production de 1942 à 1944 et servit sur tous les fronts jusqu’à la fin de la guerre.

Historique :
Dès le début de l’opération Barbarossa, la Wehrmacht avait senti le besoin de mettre en place une arme anti-char plus puissante et plus mobile que les canons anti-chars remorqués ou que les chasseurs de chars autotractés tels que le Panzerjäger I. Ce besoin devint crucial à la fin de 1941 avec l’apparition des nouveaux chars soviétiques comme le T-34 ou le KV.
À titre de solution intermédiaire, on décida d’utiliser des chars à la conception dépassée comme le Panzer II et des véhicules capturés comme le Lorraine comme base pour construire des expédients de chasseurs de chars. Il en résultat la série des Marder, qui étaient armés du canon anti-char de 75 mm PaK 40 ou du canon russe de 76,2 mm, dont de nombreux exemplaires avaient été pris à l’ennemi.
Engagements:
Les différents types de Marder III combattirent sur tous les fronts, le Sd. Kfz. 139 étant utilisé essentiellement sur le front de l’Est, bien que certains furent engagés en Tunisie. Même en février 1945, environ 350 Ausf. M étaient toujours en service.
Les Marder III furent utilisés par les Panzerjäger Abteilungen des divisions blindées appartenant tant à la Wehrmacht qu’à la Waffen-SS, ainsi que par plusieurs unités de la Luftwaffe telles que la Division Hermann Göring.
Les Marders étaient techniquement fiables, comme tous les véhicules développés sur la base du châssis tchèque 38t. Leur puissance de feu était suffisante pour détruire à une distance raisonnable tout véhicule blindé léger ou moyen rencontré sur le champ de bataille.
Les faiblesses du Marder étaient dues essentiellement à la vulnérabilité de l’équipage. Une silhouette haute combinée avec l’absence de toit les rendait vulnérables au tir indirect d’artillerie. En outre, un blindage somme toutes peu épais les rendait vulnérables aux chars adverses.
Les Marders n’étaient pas des véhicules d’assaut ou des substituts de chars de combat. L’absence de toit signifiait que les opérations en milieu urbain ou en combat rapproché présentaient des risques. Ils étaient donc de préférence utilisés dans des rôles défensifs ou de soutien. En dépit de leurs faiblesses, ils étaient beaucoup plus efficaces que les canons anti-char remorqués qu’ils remplaçaient.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire