Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 3 mai 2010

"Berlin" de Jean Lopez

Historine s'intéresse, une fois n'est pas coutume, à un livre : Le "Berlin" de Jean Lopez (aux éditions Economica). Celivre n'est pas le premier de Jean Lopez : il en a écrit deux autres :  "Koursk" et "Stalingrad" qui sont tout aussi remarquables.
"Berlin" raconte et explique la campagne Vistule-Oder et la prise de Berlin. Tout commence le 12 janvier 1945. Le front est stabilisé depuis plusieurs mois, après l'opération Bagration. Il s'agit, cette fois-ci, de l'assaut final. La capitale du Reich doit être prise en 45 jours. Il faudra deux mois de plus. L'offensive débute sur la Vistule entre Varsovie et Cracovie. Les "Fronts" de Joukov et de Koniev progressent de 300 à 600 kilomètres en dix-sept jours et s'arrêtent sur l'Oder. Il faudra ensuite de longues semaines pour conquérir la Prusse orientale et la Poméranie - au nord ; et la Silésie - dont Staline entend garder intact le potentiel industriel pour l'offrir à la future Pologne communiste. Puis la bataille reprend le 16 avril, avec la traversée de l'Oder en direction de Berlin qui n'est qu'à une soixantaine de kilomètres. Staline joue alors de la concurrence entre Koniev et Joukov, à qui arrivera le premier au prix de dizaines de milliers de morts (tant civils que militaires).
D'ordinaire, l'histoire est écrite par les vainqueurs mais celle de la défaite du Reich s'est essentiellement appuyée sur les récits et les explications des généraux allemands vaincus. D'où le mépris permanent pour les grandes réussites militaires soviétiques, trop souvent associées à un simple rouleau compresseur. Or l'auteur explique parfaitement les tactiques mises en place par les soviétiques pour démanteler dans la profondeur le dispositif allemand.
Il s'attaque aussi aux compétences tactiques et stratégiques des généraux allemands, parlant ainsi de leur faillite tant morale que technique.
Ce livre est aussi intéressant d'un point de vue "ludique" car il donne un grand nombre d'ordres de batailles pour la période janvier 1945 - mai 1945 sur le front de l'Est.
Bref, Historine vous le conseille vivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire