Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mercredi 1 juin 2011

Automitrailleuses de Cavalerie type Reconnaissance (AMR) - (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à des véhicules assez peu connus du début de guerre : les AMR françaises. Aujourd’hui, nous commençons par l'AMR 33.

L’AMR Renault 33
Suite à la montée en puissance de l’Armée Rouge (et dans le but de protéger nos alliès en Europe Centrale), au début des années 30, la France décide de mettre sur pied des unités destinées à être projeter rapidement sur place. Il est donc décidé de mettre au point des véhicules dédiés à cette projection : les "Automitrailleuses de Cavalerie type Reconnaissance" (AMR).
Les spécifications sont les suivantes : véhicules de 3t, armés d'une mitrailleuse légère et devant posséder une autonomie de 200km. Il s’agit cependant de chars (malgré leur nom) car entièrement blindés (faiblement cependant) et chenillés mais sans radio (pour des engins de reconnaissance ...).
 
Dès novembre 1931, Renault avait commencé à travailler à la conception d'un tracteur léger de cavalerie basé sur le Renault UE. Fin 1932, Renault présente donc un véhicule, capable d'atteindre 50 km/h sur route, chose assez exceptionnelle pour l'époque avec un véhicule intégralement à chenilles.
L’AMR33 équipe à partir de 1934 les unités de Dragons Portés et les Régiments d'Auto Mitrailleuses. Armé d'une simple mitrailleuse et légèrement blindé, l'engin n'était pas conçu pour le combat.L'AMR-33 se révéla bien adapté à son rôle de reconnaissance, grâce à ses excellentes qualités tout-terrain. Il fut largement utilisé jusqu'en 1940 mais son absence de moyens de communications l’handicapait fortement pour des actions en profondeur.

CARACTERISTIQUES

Poids au combat : 5 000 kg
Longueur : 3,50 m
Largeur : 1,60 m
Hauteur: 1.73 m
Equipage : 2
Blindage et Armement
Armement : 1 mitrailleuse de 7.5mm Chatellerault modèle 1931
Blindage maximum : 13 mm
Vitesse sur route : 65 km/h
Production : 123 exemplaires

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire