Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 29 mai 2012

101e Panzer Brigade- liste FOW

Historine vous met en ligne les dernières listes tirées du Wargames illustrated n°295. Voici donc les 2 listes de la 101e Panzer Brigade.

En bonus, un petit tableau récapitulatif de l’équipement de la brigade en août 1944.
Bonne lecture!!

vendredi 25 mai 2012

Les Backgrounds FoW en V3 (les Français)

Historine continue à vous mettre à disposition les backgrounds FoW en version V3.

Voici enfin les français US :

La 2nd DB de Leclerc :
Les français en Italie :
Bon jeu.

mardi 22 mai 2012

Tobrouk : une partie rejouée chez Historine

Vendredi dernier, nous avons choisi de notre première grande partie en V3 FOW : l'objectif était de reproduire la 2éme bataille de tobrouk, ou plutôt le deuxième siège de Tobrouk. les Italo-allemands de Rommel cherchent a prendre Tobrouk après les terribles défaites anglaises de gazala.

Donc les Italo-arrivent sur le périmetre défensif de tobrouk (2000pts défensifs + 1000 pts de reserve retardées qui ne peuvent rentrer que par l'une des deux trouées dans la forteresse) et la bataille s'engage (2 x 1500pts d'italo-allemands) .

ça a été tendu pour les anglais, ils y ont laissé une section d'infanterie complète, une section de valentine, une section de 6pdr, une section de 2 pdr, 70% d'une batterie d'artillerie et quelques éléments supplémentaires...

Les avions italiens, ne sont jamais rentrés ... un temps bouché peut etre...

l'artillerie allemande, n'a pas fait grand chose... et heureusement que les alliés italo-allemands n'ont pu se coordonner, sans quoi, je pense que la défense aurait été prise en défaut.

Ce qui se produit historiquement, puisque tobrouk fini par se rendre sous les coups de boutoir offensifs de Rommel.

En fin de compte une partie pleine de rebondissement où nous avons appris a jouer les fortifications en V3.

Scénario :chaudron,attaque de la ville de Tobrouk par les forces Italo-allemandes : le décor est planté.
à l'assaut
Le champ de Bataille :
Les forces allemandes :
Les forces italiennes :
L'attaque :
Le final :
Vous trouverez plus de photos ici.

A bientôt pour une autre bataille.

dimanche 20 mai 2012

Opel Blitz (1)

Historine s’intéresse aujourd'hui à la bonne à tout faire de l'armée allemande durant la 2nd Guerre Mondiale : l'opel Blitz. Suite à une discussion sur notre forum, nous avons décidé de faire un petit article sur le blog !!

l'Opel Blitz :
Au début des années 1930, la firme allemande Opel AG produit un camion léger et rapide appelé Blitz, capable de transporter une importante quantité de matériels (théoriquement 3 100 kilogrammes de charge) divers malgré sa faible masse.
L'armée allemande est séduite par les performances de ce véhicule, et lance les premières commandes à la firme Opel. Des versions diverses peuvent être facilement mises au point, et ce camion s'impose rapidement comme le premier véhicule de transport au sein de l'armée allemande. Immatriculé par la Wehrmacht sous le code 1KW 3.6-36 s 3t Blitz, ce véhicule peut être considéré comme le modèle typique de la politique d'unification adoptée en 1938 pour la construction de moyens de transport civils convertibles en véhicules militaires.( il fut construit en civil avec plus ou moins les mêmes caractéristiques qu’en version militaire).
L’Opel Blitz fut le camion à tout faire il fut produit par milliers et livré à tous les corps de l'armée, de la marine, de l'aviation au SS, ce camion s'impose rapidement comme le premier véhicule de transport au sein de l'Armée allemande. Des versions diverses seront mises au point, L'Opel Blitz fut produit en nombreuses variantes : ambulance, camion citerne, voiture de commande, atelier de réparation, véhicule semi-chenillé pour l’est…

A partir de 1937, des modèles dotés de quatre roues motrices sont également produits et livrés à l'armée allemande.
Le camion Opel-Blitz 36-6700A sert sur la plupart des champs de bataille où l'Allemagne est engagée et fait preuve d'une grande résistance aux longues distances et aux mauvaises conditions de route (chaleur, froid, chemins de campagne, etc...).

Près de 82 000 unités sont construites entre 1937 et 1944.Il fut utilisé après la guerre par la population civile dans le cadre de la reconstruction de l'Allemagne.

Opel-Blitz 3,6-36S
Produit de 1937 à 1944 et à plus de 82 000 exemplaires, l'Opel-Blitz 3,6-36S était le camion allemand le plus répandu de la guerre. Très robuste et polyvalent, il pouvait servir sur tous les théâtres d'opérations pour y effectuer des tâches diverses et variées. Il fut utilisé après la guerre par la population civile dans le cadre de la reconstruction de l'Allemagne.
Opel-Blitz 3,6-6700A
Successeur du célèbre Opel-Blitz 3,6-36S, le 6700A fut construit à plus de 25 000 exemplaires de 1940 à 1944. Un peu plus lourd et moins rapide que son prédécesseur, le 6700A pouvait néanmoins embarquer plus de matériel. Il avait également hérité de la fiabilité du 36S.

Les différents "MAULTIER"
Opel retient son 3 ton Opel- Blitz Type 3.6-36 S pour la production du "Maultier". Les chaînes de montage de Brandebourg Havel produirent jusqu’a 120 véhicules par jour. Ford convertit son 3 tonnes V8 type G 398 TS/V 3000 S, ce camion n'était pas très populaire auprès avec les troupes. Le Mercedes-Benz de type L 4500 R était très fiable. Ce succès est du à l’adaptation du train de roulement du PZ II. Le nec plus ultra fut le Magirus type S 3000 produit par Klöckner-Humboldt-Deutz. Ce véhicule fut construit en quantité limitée. Actionné par un très bon moteur de 80 HP de 4 cylindres Diesel, le Magirus "Maultier" s’extrayait des fondrières les plus profondes grâce à la puissance de son train de roulement là ou aucun autre véhicule n’aurait pu passer. Durant le conflit, les trois firmes réunies produisirent environ 22 000 Maultier 3 ton pour seulement 1500 Mercedes-Benz 4.5t "Maultier".

samedi 19 mai 2012

18è Rencontres Belliludistes Bordelaises

Prochaine session des RBB les samedi 09 et dimanche 10 juin 2012, comme d'hab à partir de 10H et nocturne le samedi jusqu'à pas d'heure. Attention, pour l'occasion nous repartons dans la "grande" salle:
>>centre Social du Haut Floirac rue Voltaire 33270 Floirac car nous partageons la salle avec le week-end Flames of War d'Historine.

Afin d’organiser au mieux ces journées je propose de récapituler la présence de chacun (avec pourquoi pas les horaires), les jeux apportés, les parties organisées, etc....

mardi 15 mai 2012

Le canon 75/97 tire encore !!

Voici un article tirè de l'excellent blog de Jean Dominique Merchet : secret-défense !

Comme quoi, nous jouons encore avec des pièces historiques !! vive le
7.5cm PaK 38/97

7.5cm PaK 38/97 (GE515)
Résumé de l'article :
Le protocole de la République a été scrupuleusement respecté ce matin lors de la passation de pouvoir à l'Elysée. Vingt-et-un coups de canons ont été tirés, place des Invalides, en l'honneur du nouveau chef de l'Etat François Hollande.

Mais depuis le retrait des canons de 105 mm, on ne fabrique plus de "douilles à blanc" pour les canons de 155 mm actuels. Que faire pour maintenir la tradition ? L'idée fut d'aller chercher les deux derniers canons de 75 mm en état de tirer, qui sont au musée de l'Artillerie de Draguignan (Var).


Ce sont des armes historiques : c'est ce canon qui était développé secrètement au moment de l'affaire Dreyfus et c'est lui qui s'illustra durant la première guerre mondiale. Entretemps, les allemands en ont fait un version pak durant la 2nd guerre Mondiale. Les derniers furent utilisés durant la guerre d'Algérie. Ce canon modèle 1897 à tube en acier et à recul jugulé permet de tirer de manière très précise et très rapide (jusqu'à 20 coups/minutes).
Fichier:Combattant + canon de 75.jpg
Problème : si on avait les canons, il n'y avait plus de "douilles à blanc" permettant les salves d'honneur. Il fallut aller en acheter aux Etats-Unis. En 1917, l'armée américaine s'était équipée de canon de 75 français et ces pièces sont toujours utilisées pour les cérémonies dans les régiments d'artillerie de l'US Army. Et une usine continue de fabriquer les munitions nécessaires.

C'est finalement l'entreprise Nexter (ex-Giat) qui finança l'achat par mécénat pour le musée de l'artillerie... Et voilà pourquoi on peut encore tirer au canon lors de l'investiture du Président !

Fichier:75mm m97-38 hameenlinna 1.jpg

lundi 14 mai 2012

Compte Rendu des 17è RBB

Encore un week-end belliludiste bien sympathique en terre bordeloise . Une quinzaine de participants avec des jeux très divers joués, plutôt du lite, ce qui fait penser que le soleil et le printemps sont bien là. Mention spéciale à la partie de Fief et à nôtre roi potentiel Xavier. Et puis souhaitons la bienvenue à nos 2 nouveaux joueurs Bruno et Jérôme.

Les jeux maltraités durant cette 17è édition des RBB : Savage Streets (MMP), World at War (LnL), ASL, 1812 (Asycron), Twilight Struggle (GMT), 7 Wonders, Seigneur des Anneaux (GW), Hold The Line (Worthington Games), Fief (Asyncron), Magic, ASLSK, A Few Acres of Snow, C&C Ancients (GMT), Dreadfleet (GW).

prochain RV les 9 et 10 juin : attention nous serons dans la "grande salle" du Centre Culturel du Haut Floirac puisque nous partageons le we avec le tournoi Flames of War d'Historine. (pas de 1er samedi du mois en juin puisque nous nous déplaçons à la Convention de l'Ecole de Guerre).

dimanche 6 mai 2012

Programme des 17è Rencontres Belliludistes Bordelaises

Voici un premier aperçu des parties proposées pour la prochaine session des RBB les samedi 12 et dimanche 13 mai 2012, de 10H jusqu'à 23H59 chaque jour. Nous serons dans nôtre salle habituelle :>> Historine>> 4 avenue Camille Pelletan, Maison des Sports et Loisirs 33270 Floirac.

(mis à jour au fur et à mesure des données reçues):
Bonzillou Combat Commander / ASL / Air Force /GBACW / LnL / 1812 en multi /Air Force
Bonzillou Junior seigneur des Anneaux / Dreadfleet
Alex seigneur des Anneaux / Dreadfleet / Ambush Alley/Tanhauser
Ruetschm (samedi) Battles of the American Revolution/ Conflict of Heroes à 3/Combat Commander/Few Acres of Snow/World at War/Air Force
Dregen (samedi)ASL/SK / World at War / A few Acres of Snow
Romeyer Grand illusion / TS / A few acres of Snow / 1812 /Afrika2/Alexander The Great The Conquerors/30Years War
Kerm33 ASL / For the People
Bardamu ASL
Bardamu ASL (samedi)
Bruno ASL (dimanche)
Bradock 1812/SDA JCE et +

Les variantes du Jagdpanzer IV (Sd.Kfz.162/1) - (2)

Historine poursuit son étude du Jagdpanzer IV (le Sd.Kfz 162) et plus particulièrement de ses deux variantes : les Jagdpanzer IV/70(V) (Sd.Kfz.162/1) et Jagdpanzer IV/70(A) (Sd.Kfz.162/1).


Bonne lecture.


les deux variantes :

Deux nouvelles variantes du Jagdpanzer IV armé du canon long de 75 mm (L/70) furent crées le Jagdpanzer IV/70(V) (Sd.Kfz.162/1) et le Jagdpanzer IV/70(A) (Sd.Kfz.162/1). Le premier aussi connu en tant que Panzer IV/70(A) (A=Alkett) ne fut produit qu'à seulement 278 exemplaires contre environ 940 pour le second.

Il avait été prévu d’arrêter la production du Panzer IV lui-même à la fin de 1944 pour se concentrer uniquement sur la production du Jagdpanzer IV, mais cela ne fut pas concrétisé, les Panzer IV étant le "cheval de bataille" de la Panzerwaffe, arrêter sa production aurait signifié perdre un flux de matériel régulier, alors que la demande était énorme.

Le Jagdpanzer IV/70(A) mis en service en septembre de 1944 sera versé en tant que char régulier de remplacement dans les Panzer Abteilungen ou comme canon d'assaut de remplacement au sein des Panzer et StuG brigades . Il fut utilisé également comme véhicule antichar d'appoint pour les chars de combat réguliers.

Le Panzer IV/70(A) servit principalement sur le front oriental. Le Jagdpanzer IV/70(A) avec son profil bas était un adversaire difficile à atteindre et son canon antichar de 75 mm L/70 (particulièrement en embuscade) en faisait un adversaire redoutable pour tout char allié même à bonne distance (à part les chars JS2).

Le Jagdpanzer IV/70 (V) utilisait bien entendu la caisse et la superstructure du Jagdpanzer IV mais en mai 1944, le blindage supérieur du nez et de la plaque frontale de la superstructure fut monté jusqu'à 80 mm et le blindage latéral jusqu'à 40 mm. En août 1944, les premiers Jagdpanzer IV/70(V)s équipèrent les 105e et 106e Panzerbrigades opérant sur le front occidental. Les véhicules suivant furent versés dans les Panzerjäger Abteilungen des Panzerdivisions et Panzer Grenadier Divisions et également dans les Panzerbrigades.

En Hongrie, la panzerdivision feldherrnhalle l’utilise à plein en complément de sa dotation de Panthers. Le Panzer IV/70(V) participa massivement à l'offensive des Ardennes (137 sont répertoriés dans les OdB). En 1945, des Jagdpanzer IV/70(V)s furent également utilisé comme chars de bataille bien que ce n’est pas sa vocation première…