Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 23 juin 2009

Division blindée Hermann Göring (1)

Historine s'intéresse à la Division blindée Hermann Göring en Sicile (1943)

Petit rappel historique :
Hermann Goering en 1933 crée une unité de police baptisée Polizei Abt z.b. v. Cette unité devient le Régiment Général Goering en octobre 35 et est rattachée à la Luftwaffe, en même temps se forment des unités parachutistes. A l’aube de la 2nde GM, cette unité est constituée uniquement de canons de Flak lourds (88mm) et légers (20mm et 37mm) et de 20mm autoportés.



Pendant la campagne de Pologne, le Régiment protège Berlin. En avril 40, un détachement est envoyé en Norvège à Narvik contre les Britanniques et Norvégiens. Le Régiment participe à la campagne de France uniquement en soutien terrestre et anti-aérien. Puis en juin 41, il participe à l’opération Barbarossa (attaque de la Russie), il combat prés de Dubno, Jitomir région de Kiev.

A cette époque, le Régiment n’a pas de blindé à part une Cie de reconnaissance. En juillet 42, le Régiment devient Brigade Hermann Goering, constituée de 2 Régiments : le 1ère avec ses 3 bataillons de fusiliers, 1 Cie de Pak et 1ère Cie de chars et le 2nde avec un Régiment de Flak avec 12 batteries lourdes et légères. La création d'un 3° Bataillon entraînera la création de 2 batteries supplémentaires et une restructuration des bataillons.

En Octobre 42, la brigade devient Division Hermann Goering, elle stationne en Bretagne. En décembre 42, transfert à Naples puis février 43 départ vers la Tunisie, combat à Kairouan, Pont du Fahs et Tunis, où l’armée d’Afrique capitule avec de nombreux éléments de la H.G.

Cependant des éléments de la H.G ont réussi à fuir en Sicile. En Mai 43 reconstitution de l’unité qui devient Panzer division Hermann Goering. Elle se rend en Sicile avec 3 Pz Abt équipés de Pz III, IV et Stug III, elle a le soutien de 17 tiger I de la S.Pz.Abt 504. Elle combat avec les 15° et 29° Pz Gren Division. En août 43 la Division est dans la région de Naples, puis combat à Salerne. Elle participe au retrait des œuvres de l’abbaye de Cassino et combat sur place. Puis elle livre des combats sur la ligne Gustav à Isola bella, Cisterna.


éléments de la HG avec les oeuvres prises à Monte Cassino

En mai 44, elle devient Fallchirmpanzer division Hermann Goering, sans que cela change beaucoup de choses à sa constitution. Puis retraite en combattant sur la ligne Gothique du côté de Florence. A partir de cette époque la H.G combat uniquement sur le Front de L’Est. Transférée vers Varsovie en juillet 44, de durs combats sur la tête de pont de Warka du côté de Wolomin l’attendent. Elle y combat avec les 4° et 19° Pz Division et la 5° Pz Division SS WIKING, puis elle retraite sur la Vistule.

Devenue Fallshirmpanzer Korps Hermann Goering, elle est constituée par la 1ère Fallshirmpanzer Division HG et la 2nde Fallshirmpanzer Gren Division HG. L’ensemble part en Prusse Orientale en octobre 44 à Insterburg, combat à Memel, la 1ère Division combat dans le secteur Trakehnem tandis que la 2nde dans le secteur de Grosswaltersdorf. La 1ère est transférée dans le secteur de Lotz en Pologne (01/45) et combat dans la région de la Warthe tandis que la 2nde Division se retrouve encerclée à Heiligenbeil (03/45). La 2nde Division parvient à s’enfuir avec très peu d’effectif et pas de matériel. Elle retrouve ensuite la 1ère en Saxe dans la région de Glogau. La 1ère combat dans la région de Kodersdorf (04/45) à côté de la Grossdeutchland puis à Bautzen et au Nord Ouest de Dresde (05/45) tandis que la 2nde combat au sud de Dresde, derniers combats des unités de la H.G.



Crimes de Guerre
Selon un rapport du gouvernement anglais, la Division Hermann Göring serait compromise dans plusieurs actions qualifiées de crimes de guerre notamment en Italie. L’une d’entre elles a eu lieu lors de l’encerclement du village Civtella dans le Val de Chiana le 6 juin1944 (250 civls furent massacrés).
Prés de 800 soldats de cette même division ont pris part aux combats durant l’insurrection du ghetto de Varsovie. Dans le district de Wola (lieu d’affectation de la Hg), des masssacres de masses ont été commis. Les unités concernées sont :
• II./Fallschirm-Panzer-Regiment "Hermann Göring" (20 PzKpfw IV tanks)
• III./Fallschirm-Panzergrenadier-Regiment 2. "Hermann Göring"
• IV./Fallschirm-Panzer-Artillerie-Regiment "Hermann Göring"
Des sources polonaises affirment que des soladtas de la division Herman Goering utilisaient des civils comme boucliers humains contre les attaques de chars.


Désignations successives
• Février 1933 à juin 1933 : Polizeiabteilung z. B.V. Wecke
• Juin 1933 à janvier 1934 : Landespolizeigruppe Wecke z. B.V
• Janvier 1934 à septembre 1935 : Landespolizeigruppe General Göring
• Septembre 1935 à début 1941 : Regiment General Göring
• Début 1941 à juillet 1942 : Regiment (mot) Hermann Göring
• Juillet 1942 à octobre 1942 : Brigade Hermann Göring
• Octobre 1942 à juin 1943 : Division Hermann Göring
• Juin 1943 à avril 1944 : Panzerdivision Hermann Göring
• Avril 1944 à octobre 1944 : Fallschirm-Panzer-Division 1. Hermann Göring
• Octobre 1944 à mai 1945 : Fallschirm-Panzerkorps Hermann Göring

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire