Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

jeudi 27 août 2009

L'aviation française en 1944 - 1945

Historine s'interesse aujourd'hui aux ailes françaises de la libération.

bonne lecture.

Si quelques pilotes ont pu rejoindre la RAF dés 1940 (qui n'a pas lu le grand cirque de Clostermann ?), les ailes françaises ont vite retrouvé leurs couleurs avec notamment l'épopée de l'escadrille Normandie Niemen. C'est l'aventure des Forces Aériennes Françaises libres (FAFL).

Pierre Clostermann

Après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord, qui entraîne la fusion entre les forces françaises présentes en AFN et les FAFL sous le nom de "Forces aériennes françaises" (FAF), la conférence d'Anfa (janvier 1943) décide de réarmer l'aviation française rassemblée en la dotant de 1000 avions supplémentaires (en plus des avions FAFL). De Gaulle et Giraud se mettent d'accord pour constituer une force aérienne indépendante, correspondant à celle d'une armée de terre de huit divisions.

D520 au caire en 1942

Pour mémoire, lors du débarquement le 6 juin 1944, 7 groupes français y participèrent dont le groupe Lorraine qui vait pour mission de tendre un immense écran de fumée (d'où le nom de code de l'opération : Screen Smoke) entre la flotte alliée et la côte française afin d'empêcher l'ennemi de prendre l'exacte mesure de l'invasion. Six autres groupes participèrent à Overlord : trois de chasse, équipés de Spitfire (Île-de-France, Alsace, Cigognes), deux de bombardement lourd, équipés de quadrimoteurs Halifax (Tunisie, Guyenne), un de bombardement léger, équipé de bimoteurs Boston, comme le Lorraine (Berry).

Bombardier Boston

En janvier 1944, le groupe de chasse Normandie (avec 51 appareils Yak 3) devient un régiment à 4 escadrilles. En novembre, il prendra le nom de Normandie Niemen (appellation décidée par Staline pour marquer son rôle dans le franchissement de ce fleuve par les troupes soviétiques).


Yak 1


Yak 3


Yak 9
Escadrille Normandie Niemen

Ainsi, vous trouverez dans le petit tableau suivant la liste des unités françaises, leur dénomination, leur affectation et le type d'appareils ... :



P39

Voici l'affectation des unités en méditerranée:



En pour finir, le tableau de chasse des Forces Aériennes Françaises au 8 mai 1945:



Escadrille Lorraine (bombardier boston)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire