Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 11 janvier 2010

La 4ème Division Blindée Canadienne (2)

Historine poursuit aujourd'hui son étude de la 4ème Division Blindée Canadienne.

Bonne lecture.

La 4ème Division Blindée Canadienne
21e Régiment blindé canadien - (The Governor General's Foot Guards)
Le Governor General's Foot Guards fut levé le 7 juin 1872 à Ottawa. Le régiment servit lors de la campagne du Nord-Ouest de 1885 et pendant la guerre d'Afrique du Sud (1899-1902). Au cours de la Première Guerre mondiale (1914-1918), deux de ses membres ont reçu la Croix de Victoria. Mobilisée en 1939, et affectée plus tard à la 4e Division, cette unité fut transformée en unité blindée en 1942 avec le reste de la division. 

Le Governor General's Foot Guards débarqua en Normandie le 25 juillet 1944 en tant que régiment le plus ancien de la 4e Brigade blindée canadienne. Il servit au cours des opérations " Totalize " et " Tractable " et lors de la prise de Falaise. À la suite de la campagne de Normandie, l'unité servit en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne et participa à beaucoup d'intenses combats au cours de la campagne de Rhénanie de février-mars 1945.

22e Régiment blindé canadien - (The Canadian Grenadier Guards)
Le plus ancien régiment d'infanterie du Canada, le Canadian Grenadier Guards, fut levé à Montréal le 17 novembre 1859. Il combattit lors des raids des Fenians en 1866 et 1870, de la guerre d'Afrique du Sud (1899-1902) et de la Première Guerre mondiale (1914-1918). Il fut transformé en formation blindée en 1942, avec le reste de la 4e Division canadienne, devenant un élément de la 4e Brigade blindée canadienne. 
 
L'unité arriva en France le 26 juillet 1944 et participa activement aux combats de Normandie dans le cadre des opérations " Totalize " et " Tractable " et lors de la prise de Falaise. 

À la suite de la campagne de Normandie, le régiment se battit en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Après la reddition de l'Allemagne en mai 1945, le Canada commença à préparer une 6e Division canadienne à servir en Extrême-Orient contre les Japonais. L'élément blindé de cette division devait être le Canadian Grenadier Guards. L'utilisation de la bombe atomique contre le Japon mit un terme à la guerre avant que la 6e Division ne commence son entraînement.

28e Régiment blindé canadien
Levé à Vancouver le 12 octobre 1883, le British Columbia Regiment fut une unité d'artillerie, puis d'infanterie, avant d'être transformé en unité blindée en 1942. C'est en tant qu'unité d'infanterie qu'il fournit des soldats pour servir au cours de la guerre d'Afrique du Sud (1899-1902) et de la Première Guerre mondiale (1914-1918), où trois de ses membres méritèrent la Croix de Victoria. Quand l'unité, dans le cadre de la 4e Division canadienne, devint blindée en 1942, le régiment servit au sein de la 4e Brigade blindée canadienne. 
 
Le British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own), affectueusement surnommé "The Dukes", arriva en Normandie les 26 et 27 juillet 1944. Lors de son premier grand combat, les 9 et 10 août, l'unité fut pratiquement anéantie sur la cote 140 au cours de l'opération " Totalize ". Lors d'un mouvement de nuit, les Dukes se perdirent et, avec deux compagnies de l'Algonquin Regiment, ils se retrouvèrent isolés derrière les lignes ennemies. L'unité, reconstituée à la hâte, participa plus tard à l'opération " Tractable ", laquelle fut suivie de la prise de Falaise. À la suite de la campagne de Normandie, l'unité se battit en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

29e Régiment de reconnaissance blindé canadien - South Alberta Regiment
Autorisé à Medicine Hat (Alberta), le 15 mars 1920, le South Alberta Regiment fut mobilisé pour la Deuxième Guerre mondiale en 1940. Originellement unité d'infanterie au sein de la 4e Division canadienne, le South Alberta Regiment, quand cette division fut transformée en division blindée, en devint l'unité de reconnaissance blindée. 
 
Le South Alberta Regiment débarqua en Normandie le 24 juillet 1944. Contrairement aux deux régiments de reconnaissance des 2e et 3e Divisions d'infanterie canadienne, le 14th Canadian Hussars et le 17th Duke of York's Royal Canadian Hussars, le South Alberta Regiment, en tant qu'unité de reconnaissance blindée divisionnaire, devait souvent assurer le soutien de l'infanterie de la division. Le régiment servait aussi d'unité de reconnaissance, à la recherche d'information sur l'ennemi et le terrain. Un officier de ce régiment, le major David Currie, mérita la seule Croix de Victoria décernée à un Canadien en Normandie. 

L'escadron de Currie, qui combattit à St-Lambert-sur-Dives, joua un rôle important dans la fermeture de la poche de Falaise. À la suite de la campagne de Normandie, le régiment se battit en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire