Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mercredi 30 mars 2011

Les avions de la bataille de Halhin Gol (2)

Historine joue ne ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). Dans ce cadre, nous allons nous intéresser de temps à autres à des avions de la Seconde Guerre Mondiale et aux batailles auxquelles ils participèrent. Nous avons déjà évoqué la bataille de Halhin Gol lors d'articles précédents. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à l'ordre de  bataille de l'aviation russe. (Nous verrons prochainement le chasseur emblématique russe de cette période : le Polikarpov I-16.

Ordre de bataille de l’aviation russe à Halhin Gol :
• 100th Brigade mixte aérienne /57th Special Corps (Colonel Kalinychev)
 o 70th Régiment de chasseurs (Major Zabaluev)
14 I-15bis + 24 I-16
 o 150th Régiment mixte de bombardement (Major Burmistrov)
2  escadrons of LSh-5 (R-5Sh) – version modifiée d’attaque au sol de l’avion de reconnaissance R-5. Ils étaient équipés de 4 mitrailleuses additionnelles
3  escadrons du nouveau bombardier SB (Tupolev ANT-40).
Les bombardiers étaient basés dans la zone de Bain-Tumen et les chasseurs sur l’aérodrome de Tamsag-Bulak (aussi appelé Tamtsag-Bulak ou Tamsak-Bulak). Tous les I-16 étaient des vieux modèles I-16 Mod. 5, équipés de 2 mitrailleuses.  Le cockpit était non blindé. le 20 mai 13 I-16 et 9 I-15bis étaient opérationnels.  Seuls 40% des pilotes étaient opérationnels (les autres absents ou malades).
Les forces mongoles avaient un régiment aérien mixte équippé avec 36 R-5 et R-5Sh. Il était basé sur l’aérodrome de Matat-Somon.
A la fin du mois de mai, les forces aériennes soviétiques (VVS) en mongolie seront renforcés avec la 23ème brigade aérienne.
 
• 23ème Brigade Major, (later Colonel) Kutsevalov
 o 22nd Régiment de chasseurs (Major Glazykin)
28 I-16 mod. 10 + 35 I-15bis.
 o 38ème Régiment de bombardiers rapides (Capt. Artamonov)
59 SB bombardiers
La 23ème Brigade avait de bons avions mais la qualification de ses pilotes laissait à désirer.

Le 27 mai, les forces aériennes soviétiques comptaient 99 chasseurs (48 I-15bis + 51 I-16), 88 SB bombardiers and 16 R-5. Il est à noter que les bombardiers n’ont pas pris part aux combats du mois de mai.
Pertes russes du 20 au 31 mai 1939
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
4
1
5
I-15bis (I-152)
12
1
13
SB
-
1
1
R-5
1
1
2
Total
17
4
21
21 juin 1939 : total des forces soviétiques
Unit
I-16
I-15bis (I-152)
SB
R-5Sh
Total
70th Régiment de chasseurs
60
24
-
-
84
22nd  Régiment de chasseurs
35
32
-
-
67
38th Régiment de bombardiers
-
-
59
-
59
150th régiment mixte de bombardement
-
-
76
15
91
Total
95
56
135
15
301
 Pertes russes en juin 1939
Type
Pertes suite au combat
Pertes accidentelles
Total
I-16
15
2
17
I-15bis (I-152)
29
2
31
SB
-
1
1
Total
44
5
49

mardi 29 mars 2011

Les Belges à Waterloo (2)

Historine poursuit son étude des troupes Belges à Waterloo en juin 1815. Voici l'ordre de bataille de ces troupes qui combattirent bien plus vaillamment que l'histoire ne veut bien le dire.

Bonne lecture. 

Armée anglo-hollandaise
Commandant en chef : général duc de Wellington

1er corps d’armée : prince d’Orange 25.200 fantassins, 56 canons
• 2e division hollando-belge : général Perponcher 7.500 fantassin, 16 c.
 o 1ère brigade : Byland
  7e de ligne
• 3e division hollando-belge : général Chassé 6.700 fantassins, 16 canons
 o 1ère brigade : Detmers (ou Ditmers ?)
  35e chasseurs, batterie à cheval Krahmer (6 canons de 6L)

 o 2e brigade : d’Aubremé (ou d’Aubreme ?)
  3e de ligne, 36e chasseurs, Batterie à pied Lux (6 canons de 6L)

2e corps d’armée : général Hill 25.000 hommes
• 2e division anglo-hanovrienne : général Clinton (brigades Adam, Duplat et William Halkett)
 o 2nd brigade
  Batterie à pied Stévenart (6 canons de 6L dont 4 perdus à la bataille des 4 bras)

• 1ère  division hollando-belge (Stedman)
 o 1er brigade
  4e de ligne

 o 2nd brigade
  1er de ligne
Cavalerie
• Division de cavalerie hollando-belge : général Collaert
 o Brigade Lourde (Van Zoutelande)
  2e carabiniers (399 cavaliers / 3 escadrons)
 o 1ère Brigade (Ghigny)
  8e Hussards (433 cavaliers / 3 escadrons)
 o 2nde Brigade (Van Merlen : mort sur le champ de bataille)
  5e Dragon Léger (441 cavaliers / 3 escadrons)

lundi 28 mars 2011

Les avions de la bataille de Halhin Gol (1) - KI-27 "NATE"

Historine joue ne ce moment à une règle de combats aériens nommée "Check Your 6" (CY6). Dans ce cadre, nous allons nous intéresser de temps à autres à des avions de la Seconde Guerre Mondiale et aux batailles auxquelles ils participèrent. Nous avons déjà évoqué la bataille de Halhin Gol lors d'articles précédents. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux matériels aériens de cette bataille. Nous commencons par le Ki-27 "NATE".

Bonne lecture.

Le Ki 27 « NATE » :
Quand le Japon décida de renouveler et moderniser son aviation de combat, au milieu des années 30, l'Armée Impériale adressa une directive pour l'étude d'un chasseur avancé apte à remplacer le biplan Kawasaki Ki. 10 "Perry", qui mit en compétition les constructeurs Kawasaki (avec le Ki.28), Mitsubishi (avec le Ki.33) et Nakajima avec son prototype Ki.27, ou type 95, qui fut retenu comme le plus satisfaisant.
   
Etudié par Koyama Yasushi, c'était un monoplan avec des ailes basses, entièrement métalliques, très comparable à son homologue de la marine Mitsubishi A5M "Claude", mais avec un cockpit monoplace fermé sous verrière (chose nouvelle au japon).
Il n’était pas le mieux protégé et ni le plus performant mais il était plus maniable et plus agile que tous les modèles précédemment construit au japon. Le Ki.27 devint le modèle, la base incontournable de tous les chasseurs monomoteurs ultérieurs de l'armée. Le prototype vola pour la première fois le 15 octobre 1936, et, donnant toute satisfaction, l'armée en commanda aussitôt une présérie de 10 exemplaires, désignés officiellement Ki.27a, qui entrèrent en service en 1937.
Les premières opérations de combat de l'appareil eurent lieu au nord de la Chine, en mars 1938, où il surclassa sans difficulté les chasseurs adverses. Son surnom « NATE » vient des industries "métallurgies Nakajima" (Nakajima Tekkosho), soit en abrégé NaTe,
Il eut aussi un autre surnom au début de la guerre du Pacifique : en effet en l'absence de code allié d'identification, l'engin fut connu comme "Abdul" sur les théâtres de Birmanie, Malaisie, Indes orientales néerlandaises et Philippines. Par la suite, à l'instauration de la nomenclature, il devint officiellement "Clint", mais ce nom ne marqua pas les esprits. Il fut produit jusqu’en 1942 à 3 390 exemplaires, construits par Nakajima Hiloli K.K. (2020) et Mansyu Hikoki Seizo K.K. (1370).
A Halhin Gol, 3 unités aériennes japonaises ( les 1st, 64th et 11th sentai ) étaient équipés de Ki-27. Elles se  distinguèrent à de nombreuses reprises, profitant de la vitesse ascensionnelle élevée et de la grande maniabilité du Ki-27. Les pilotes japonais surent à merveille tirer partie des qualités de leurs machines, et surclassèrent les Polikarpov I-15 soviétiques. La donne changea avec l'arrivée croissante de Polikarpov I-16, plus moderne, et les Ki-27 subirent alors des pertes sensibles. Dans les premières phases de la Seconde Guerre Mondiale dans le Pacifique, les Ki-27 furent aussi engagés, en Birmanie, en Malaisie et aux Philippines. Mais ils montrèrent vite leurs limites faces aux nouveaux appareils alliés.
A partir de 1943, le Ki.27 fut largement surclassé par les chasseurs adverses et remplacé par des machines plus modernes comme le Ki. 43 Hayabusa "Oscar". Il fut relégué à l'arrière où on l'utilisa comme appareil d'entraînement avancé, de défense locale, et finalement pour des attaques-suicide Kamikaze.

jeudi 24 mars 2011

Les belges à Waterloo (1)

Historine s'intéresse aujourd'hui à une des plus célèbre bataille du 1er Empire : la bataille de Waterloo le 18 juin 1815. Mais, plutôt que de refaire une nouvelle version et un récit forcement sans grande saveur, nous avons choisi de nous intéresser à la participation des troupes belges à cette victoire anglaise. Voici donc un petit aperçu de la contribution de nos amis belges à cette funeste journée de juin 1815, funeste pour les aigles françaises s'entend !!

Bonne lecture. 

Les troupes belges en 1815 à Waterloo :

Infanterie de ligne :
Une "légion belge" avait été mise sur pied en mars 1814, elle devait être composée à l'origine de quatre régiments d'infanterie (régiments de Brabant, de Flandre, de Hainaut et de Namur) et d'un régiment de chevau-légers. L es régiments devaient être de deux bataillons de six compagnies chacun, la compagnie étant de 100 hommes.
Le 1er septembre, l’infanterie belge fut réorganisée à la hollandaise et se composait d’un état-major et six compagnies, dont deux de flanqueurs, et un dépôt. L’effectif de chaque bataillon devait s’élever à 30 officiers et 912 hommes de troupe. Le 21 avril 1815, une dernière réorganisation compléta l'amalgame entre les troupes belges et hollandaises. Tous les corps de ligne devaient être compris, à partir du 1er juin, dans la même série de numéro, sans distinction d'origine.

Chasseurs
L'armée néerlandaise comprenait en 1815 six bataillons d'infanterie légère, dits "chasseurs" (jagers), qui portaient dans l'ordre de numérotation de l'infanterie les numéros 16, 17,18, 27, 35 et 36. Les quatre premiers provenaient des provinces septentrionales (hollandaises), les deux derniers des provinces belges.
Les bataillons du Nord et ceux du Sud ne différaient que par la coiffure : shako tronconique à visière et couvre-nuque pour les premiers, shako du modèle anglais pour les seconds.
Milices
Les troupes néerlandaises qui prirent part à la campagne de 1815 comptaient quinze bataillons de milice nationale, tous originaires des provinces du nord ; les bataillons belges, dont l'organisation n'était pas encore fort avancée, ne participèrent pas à la campagne.
Les bataillons  d’infanterie belge à Waterloo furent les suivants :
Infanterie de ligne : 1er, 3ème, 4ème et 7ème bataillon
Infanterie légère : 35ème et 36ème chasseurs
Cavalerie :
La cavalerie Belge est elle aussi amalgamée avec les troupes hollandaises. 
Elle combat à Waterloo dans la division de cavalerie du lieutenant général baron de Collaert qui est Belge.
Il y a là le régiment de dragon léger n°5, le régiment de hussard n°8 et le régiment de carabinier n°2.
 
Artillerie : 
2 batteries à pieds et 1 à cheval participèrent à cette bataille. Toutes étaient équipées de 6 canons de 6 livres. et de 2 obusiers.  L'une de ces batteries à pied a  cependant perdu 4 canons lors des batailles précédentes.

lundi 21 mars 2011

Les bataillons de Chars lourds "Tigre"

Historine s'intèresse aujourd'hui aux unités de chars "Tigre". Sans prétendre à exhaustivité des unités, voici un petit historique de ce que fut la genèse de ces unités.

Bonne lecture.

Les bataillons de chars lourds « Tigre »
L’introduction du char lourd Tigre (Panzerkampfwagen Tiger Ausf.E) a accrue considérablement la puissance de l’arme blindée allemande et cela, tant par les qualités intrinsèques du char en lui-même que par l’effet propagande de son apparition sur le champ de bataille.
 
Les bataillons spéciaux de « lourds » (schwere Panzer Abteilungen - sPzAbt) étaient considérés comme des troupes d’élites. Ils étaient tenus en réserve au niveau de l’armée ou des corps et étaient assignés en renfort lorsque cela était jugé nécessaire sur un front. 
 
Seules quelques divisions reçurent des « Tigres » dans leurs unités organiques (exemple : la Panzergrenadier Division Großdeutschland et la Panzer Lehr Division).
A l’origine, les schwere Panzer-Kompanien (compagnies lourdes) étaient organisées en 3 Zuege (sections), chacune avec 3 tigres (soit 9 chars au total). Plus tard, il fut décidé d’affecter 10 Pz.Kpfw.III à chaque compagnie. 
 
Les 3 premières unités envoyées au combat (schwere Panzer-Abteilung 501, 502, and 503) ont expérimenté quasiment toutes les combinaisons possibles de chars Tigre et PzIII !!
Suite aux premiers rapports de combats, il fut décidé d’augmenter le nombre de chars lourds à 14 machines et d’abandonner les Pz.Kpfw.III. Bien des chefs d’unités essayèrent d’argumenter en faveur de la combinaison « Tigres » et Pz III car les Pz III remplissaient bien des taches que les «Tigres » ne pouvaient faire. Sans effet ! Des Sd.Kfz.250 les remplacèrent au sein de l’Abteilung-Stabskompanie (compagnie de commandement du bataillon) et accomplirent les taches de reconnaissances, liaisons, gardes .... Cette organisation à 14 « Tigres » par compagnie perdurera jusqu’à la fin de la guerre.
Il fut aussi testé l’idée d’une compagnie lourde dans certains régiments de chars (Panzer-Regiments). C’est la création de la schwere Panzer-Kompanie Großdeutschland et les 3 schwere Panzer-Kompanie des SS-Panzer-Regiments. 
 
Cependant ce concept d’utilisation ne durera pas. Sous l’influence de Guderian, toutes les nouvelles unités de  schwere Panzer-Abteilungen comme celles existantes seront convertis en unité de 45 chars « Tigres » (3 chars pour Abteilung-Stab et 14 dans chaque compagnies).

jeudi 17 mars 2011

Alternatives à la disparition de Maelstrom Games

Bonjour à tous,

Suite à la disparition de la gamme FoW chez Maesltrom Games, Historine a cherché et trouvé d'autres revendeurs pour FoW.

(MAJ de février 2012 ) : Maelstrom Games refait du FOW .... 

Voici donc deux liens vers des revendeurs qui pratiquent les mêmes tarifs que Malestrom Games :

Sans oublier que nous avons une autre alternative aux figs Battlefront : les figurines Forgedinbattles (cliquer sur l'image pour accéder au site):
Pour info, FiB vient de proposer  en pré-commande une nouvelle gamme (marder III M,  Panzer 38 (t), M8 HMC, char renault FT, ...)  : et le tout, à des tarifs très abordables !!!

bon jeu à tous !!

dimanche 13 mars 2011

Les listes Turning Tide à télécharger

Bonjour à tous,

Historine vous met en téléchargement les listes Turning Tide.

Voici les listes Anglaises : 
voici les listes US :
Nous vous proposons une nouvelle liste Ecossaise :
Et la dernière version de la 50th T&T Division:

Bon jeu à tous !!

mercredi 9 mars 2011

la 4ème Panzer-Division (2)

Historine poursuit sa (petite) étude de la 4ème Panzer Division : voici l'évolution des ordres de batailles de 1938 à 1943.

Bonne lecture. 

Ordre de Bataille - 4ème Panzer Division (1938-1943)

Composition en novembre 1938
• Schützen-Brigade 4
 o Schützen-Regiment 12
• Panzer-Brigade 5
 o Panzer-Regiment 35
 o Panzer-Regiment 36
• Kradschutze-Bataillion 7
• Panzerjäger-Abwehr 49
• Pionier-Abteilung 79
•Artillerie-Regiment 103
 o Artillerie-Abteilung I
 o Artillerie-Abteilung II
• Naschr-Abteilung 79
• Versorgungsdienste 84

Composition en mai 1940 en France
• Panzer-Brigade 5
 o Panzer-Regiment 35
 o Panzer-Regiment 36
• Schützen-Brigade 4
 o Schützen-Regiment 12
 o Schützen-Regiment 33
• Aufklärungs-Abteilung (motorisiert) 4
• Kradschützen-Bataillon 34
• Artillerie-Regiment 103
• Aufklärungs-Abteilung 7
• Panzerjäger-Abteilung 49
• Pionier-Bataillon 79
• Nachrichten-Abteilung 79
• Nachschubtruppen 84
En juin 1941, pour Barbarossa, la division dispose de 44 Panzer II, 31 Panzer III (37mm), 74 Panzer III (50mm), 20 Panzer IV (Kurz) et de 8 BefPz.
La division participe à la bataille de Koursk, elle dispose pour cette opération de 3 compagnie de Panzer III (Lang) et d'une compagnie de Panzer IV (Lang).
Composition en novembre 1943
• Panzer-Grenadier-Regiment 12
• Panzer-Grenadier-Regiment 33
• Panzer-Regiment 35
• Panzer-Aufklarung Abteilung 4
• Panzerjäger-Abwehr 49 (2 compagnies motorisées)
• Pionier-Abteilung 79
• Artillerie-Regiment 103 (motorisé)
 o Artillerie-Abteilung I
 o Artillerie-Abteilung II
 o Artillerie-Abteilung III
• Flak-Regiment 290
• Naschr-Abteilung 79
• Feldersatz-Abteilung 103
• Versorgungsdienste 84

En mars 1944, le Panzer-Abteilung II du Panzer-Regiment 35 sera équipé avec des Panther. En novembre 1944, la 8ème compagnie est équipée de JagpanzerIV. En janvier 1945, les restes du Panzer régiment 35 (Panzer-Abteilung I) sont équipés de panthers et de Jagpanthers.
En mars 1944, la 4e Panzer accueille le Grenadier-Regiment 1071 et en août 1944, c'est le tour du Panzergrenadier-Regiment 1071.

mercredi 2 mars 2011

Rencontre FoW les 4 et 5 juin 2011 à Floirac - précisions -

bonjour à tous,

Suite à la disparation de votre serviteur du forum FoW France, et comme le post  concernant la manifestation a été supprimé en grande partie, je vous propose de poursuivre  notre discussion sur le forum d'Historine à l'adresse suivante : forum Historine

Voici le programme :
Nous vous proposons aux dates retenues (les 4 et 5 juin 2011) d'organiser des parties et des rencontres en early , late et/ou middle. En Early, nous pouvons prêter des armées (allemands, anglais, français, polonais).

Le programme sera le suivant :
le samedi : dés midi (voir avant si vous le souhaitez ) : rencontres libres en 1500 /1750 points : toutes périodes - tous front.
le dimanche : grosses parties en 3500 / 4500 points sur une ou plusieurs tables "géantes". Il y aura au moins une table Early de ce type d'installée. Des rencontres plus conventionnelles sont toujours possibles...
Concernant la nourriture : moyennant une petite participation, nous pouvons nourrir le samedi midi, soir et le dimanche midi.

Nous mettrons aussi à disposition nos tables habituelles (Sicile, Normandie...) et nos nouvelles tables (nous préparons par exemple, le terrain de Little Big Horn).

Le forum Historine est un lieu ouvert où chacun peut s'exprimer. Pour pouvoir poster, nul besoin de s'inscrire et nous essayons d'avoir une modération intelligente....

Aussi n'hésitez pas, si vous avez envie de participer à notre rencontre des 4 et 5 juin 2011, à venir sur le forum.

A bientôt.

mardi 1 mars 2011

HISTORINE censurée sur le forum officiel FOW france

Encore une fois, l'administrateur / représentant officiel de FoW France fait preuve de sa grande capacité d'écoute et de tolérance .... en supprimant mon compte sur le forum FoW France... mes torts : avoir dit que je préférais acheter des figurines sur des sites en ligne anglais plutôt qu'en magasin...

Cela fait deux fois que sieur thierry ladevèse fait preuve de son grand "amour" pour la démocratie et la contradiction... il confond une fois de plus son rôle de revendeur et son rôle de modérateur de forum... ne pas savoir faire la part des choses, quelle tristesse pour la pérennité de la règle...

Il a même eu "l'intelligence" de détruire l'ensemble de mes posts y compris le post concernant la manifestation organisée en juin 2011... où comment se tirer une balle dans le pied !! Il est supposé développer la règle et il censure une nouvelle fois une manifestation... 

Remarque : il doit aimer l'ordre, la sécurité et le pas de l'oie !!

la 4ème Panzer-Division (1)

Historine vous propose aujourd'hui l'ordre de bataille de la 4ème Panzer Division en France en 1940. 
 
Cette division a combattu au coté de la 3ème Panzer Division (dont vous trouverez l'historique ici) notamment à Hanut en mai 1940.
4. Panzer-Division 1940 en France
 
Vous trouverez aussi quelques photos et dessins du matériel utilisé à cette époque. (illustrations issue du magazine Champs de Bataille)