Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

vendredi 28 octobre 2011

Historine joue à Blagon

Bonjour à tous,

Ce soir, Historine sera à Blagon dans sa nouvelle salle. Nous serons sur place vers 20h / 20h30. Les parties prévues sont en FoW mais si vous voulez venir jouer à autre chose, ce sera avec plaisir.

A ce soir et bon jeu.

samedi 22 octobre 2011

Carthage - Bataille d'Ilipa (206 avant JC)

Historine s’intéresse aujourd’hui à une bataille assez peu connue de la seconde guerre punique : la bataille d'ilipa. Bien que méconnue, cette bataille a une importance capitale dans le déroulé de cette guerre : suite à cette bataille, Carthage a du abandonner le contrôle de la péninsule Ibérique...

bonne lecture.

La bataille d'Ilipa aussi connu sous le nom de Bataille de Silpia, se déroule en 206 avant J.-C. entre l'armée carthaginoise menée par Hasdrubal Gisco et l'armée romaine dirigée par Publius Cornelius Scipio, qui n'est pas encore surnommé l'Africain, à la fin de la Deuxième Guerre punique.
Les préparatifs de la bataille
Rome contrôle l'essentiel des anciennes possessions de Carthage sur le sol ibérique: seule reste entre les mains de sa rivale la vallée du Guadalquivir dans laquelle les Carthaginois ont massé des troupes et attendent l'armée romaine. Il y a là  environ 50 000 fantassins, 4 à 5 000 cavaliers et 32 éléphants. L’armée carthaginoise est commandée par Hasdrubal Gisco et secondé par  Mago barca et le prince Numide Massinissa (il ne trahit la cause Carthaginoise que 2 ans plus tard en -204).
 
Scipio aligne environ 45 000 fantassins et 3 000 cavaliers (prés de la moitié de ses troupes sont des auxiliaires espagnols fraichement levés au service de Rome). Il connait la « valeur » de ces mercenaires celtibères qui ont déjà trahis par le passé son père et son oncle. Il sait donc qu’il ne peut qu’avoir une confiance limitée en eux.
Durant plusieurs jours, les deux armées se font face à face. Chaque matin, elles se mettent en ordre de bataille. Le premier jour, une attaque de la cavalerie carthaginoise fut repoussée par les cavaliers romains à la grande surprise des chefs carthaginois. Les jours suivants, de nombreuses escarmouches eurent lieu entre les troupes légères et la cavalerie des deux camps.
 
Invariablement, les deux armées se déployaient l’une face à l’autre selon un schéma toujours identique avec l’armée carthaginoise toujours en place la première.
 
Hasdrubal plaçait au centre son infanterie Africaine, le cœur et l’âme de son armée. Les alliés espagnols flanquaient son centre et les deux ailes étaient tenues par la cavalerie et les éléphants. Scipio déployait lui son armée selon le schéma classique romain à savoir les légionnaires et les alliés italiens au centre, les mercenaires celtibères flanquant le centre et la cavalerie tenant les ailes.

samedi 15 octobre 2011

Nouveau projet à Historine

En ce début de saison 2011-2012, il est temps de dévoiler quelques uns des nouveaux projets des membres d'Historine. C'est ainsi donc qu'une partie test de Song of Drums and Shakos des italiens de Ganesha Games a été jouée ce vendredi. Oui il s'agit d'une règle d'escarmouche napoléonienne....!

La partie test ayant été très concluante, nous vous proposerons prochainement des compte rendus de bataille et autres articles. Et puis nous vous proposerons une démo participative lors du prochain Stratéjeux.

Et oui c'est le retour du 28mm et du napo à Historine!

mercredi 12 octobre 2011

Bataille de Sidi Rezeigh - novembre 1941 - (3)

Historine continue son récit de la bataille de Sidi Rezeigh (novembre 1941). Voici donc la suite des combats (22 novembre 1941).

Bonne lecture. 

Bataille de Sidi Rezeigh - novembre 1941: 
Chez les Allemands:
Chez les Allemands, malgré les victoires remportées, l'ambiance n'est pas à la bonne humeur surtout chez Rommel qui considère les dangers stratégiques plus importants que les victoires tactiques.

En effet, les forces de l'Axe se trouvent de plus en plus mises en danger par des coups de boutoirs britanniques de plus en plus nombreux.
Le plus grand danger est celui de l'offensive imminente vers Tobrouk de la 2e division néo-zélandaise et de la 4e division indienne, qui sont de plus soutenues par des chars Valentine.
Face à ces offensives, Rommel se trouve à court d'effectif, il doit battre les Britanniques les uns après les autres, les allemands se retrouvent ainsi au beau milieu de troupes ennemies en pleine offensive.
 
Chez les Britanniques:
Du côté britannique par contre, les défaites du jour n'ont pas entamé le moral des généraux.
Cela s'explique par une grande surestimation des pertes allemandes, qui laisse penser à au chef de la 8ème Armée (Cunnigham) que les allemands n'auront bientôt plus de blindés à lui opposer.
Un texte envoyé au Caire indique ainsi que la proportion des pertes allemandes par rapport à celles des britanniques est de 3 contre 1.

Malgré cela, le général en chef de la 8th Army s'inquiète de la situation devant Tobrouk et notamment de l'échec de la tentative de sortie. En effet, la 7e division blindée devait être ravitaillée par les dépôts d'essence présents à Tobrouk, ce qui va s'avérer impossible.
 
A l'aube du 22 novembre, la 5e brigade néo-zélandaise et une partie du 8e régiment royal de tanks capturent Fort Capuzzo et les 200 soldats qui le défendent.

Une autre partie du 8e RTR rencontre une colonne de la DAK et détruit une voiture blindée et huit autres véhicules. Dans cette attaque, l'officier de liaison entre l'armée italienne et l'Afrika Korps est capturé avec tous ses codes (ce qui aura de graves conséquences pour la DAK par la suite)
Mais, après ces succès, les Britanniques ont bien du mal à progresser face notamment aux canons de 88 mm qui font un ravage face aux Matilda II. Lors de cette action, les 44e et 42e régiments royaux de tanks perdent 46 chars, 6 officiers (1 blessé) et 43 hommes (21 blessés) et un disparu.
 
A Sidi Rezegh, la matinée est très calme ; ce qui reste de la 7e brigade blindée se réorganise après le désastre du jour précédent et reçoit le renfort des 22ème et 4ème  brigades blindées nouvellement arrivées sur le terrain. De plus, pour pallier le manque d'infanterie, la 2e division sud-africaine est envoyée à Sidi Rezegh en vue d’un bond vers Tobrouk.

Du côté allemand, Rommel décide de diriger les opérations contre Sidi Rezegh. Il veut prendre en tenaille la 7e brigade. Au nord de Belhammed à Zaafran, il place l'artillerie et l'infanterie de la 21e division blindée.  A l'ouest, le 5ème régiment blindé devra attaquer par l'ouest et le 361 régiment africain devra rester en faction à l'est de l'aérodrome.
 
L'offensive allemande surprend totalement la 7ème Brigade qui n'a mis en place aucun système de reconnaissance. En dépit des tirs antichars, les Panzer du 5ème régiment pénètrent très rapidement sur l'aérodrome. La 22ème  brigade qui vient d'arriver est directement envoyée sur le champ de bataille. Les combats sont rudes mais les chars résistent à la pression de l'ennemi. 
 
A la fin de la journée, il reste encore 34 chars à la 22ème brigade.  Ainsi, près de 100 Crusader ont-ils été détruits dans la seule journée du 22 novembre.
 

samedi 1 octobre 2011

Les résultats du tournoi FoG du 24-25 septembre

Bonjour à tous,

Voici donc les résultats du tournoi FoG du 24 et 25 septembre 2011 à Floirac. merci encore à tous les participants et bravo à jean Marc pour sa superbe victoire.
1
SIBIRIL
JEAN MARC
64,6
2
GERARDEAUX
EDWARD
61,6
3
MERLIN
MARC
58,6
4
ARTUS
CHRISTOPHE
58,3
5
BERTRAND
PHILIPPE
56,9
6
WIELGOSZ
GILLES
55,8
7
COLTE
ALEXANDRE
54,3
8
HARDY
OLIVIER
51
9
CASSAS
JEAN YVES
50,6
10
CAILLON
PATRICE
50
11
LABARDIN
JEAN MARIE
46,1
12
MARCEAU
OLIVIER
45,8
13
DELBARRE
HERVE
42,2
14
NORGEOT
STEPHANE
41,4
15
MOLIERE
CHRISTOPHE
40,8
16
SERRE DE LORTIOUX
QUENTIN
40,5
17
MARTINEZ
GUSTAVE
39,1
18
DESTREMAU
JACQUES
38,3
19
BOUNIOL
ALAIN
38
20
CIAU
FRANCK
37,7
21
DODEUR
GILLES
36,9
22
POUSSARD
PASCAL
35,4
23
LEGENDRE
DOMINIQUE
33,9
24
LAJUS
ERIC
31,8
25
PIRON
XAVIER
30,2
26
AUGERE
PHILIPPE
28,9
27
ROBERT
DIDIER
23,9
28
MERCIER
DENIS
18,1

En espérant vous voir nombreux lors de notre prochaine édition.... 

Les photos de cette journée et le récit de la rencontre Belliludiste seront bientôt en ligne.