Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 1 octobre 2013

Rising Sun - Fow V3 (2)


Historine continue son exploration du nouvel opus de BattleFront pour FoW : Rising Sun (Soleil Levant). Des japonais (dont vous trouverez ici l’étude des listes), des russes et plus surprenant…. des finlandais … le tout en début de guerre (Early). Aujourd’hui, l’étude porte sur les Finlandais.

Bonne lecture.

Les Finlandais :

De prime abord, les finlandais peuvent être considérés comme une force standard, légèrement ennuyeuse même car classique. Mais ces listes réservent quelques surprises qui rendent les Finlandais attractifs…
 
Bien qu’il y ait que peu de régles spéciales, celles-ci rendent les finlandais forts intéressant. Les « Motti Ambush » et « Melting Aways » sont surprenantes et permettent à vos sections  de skieurs (!!) appelées Sissi, de pratiquer la guérilla permanente ou presque.
Les sections Sissi peuvent être mises en embuscade et ce, même si le scénario n’en prévoit pas. De plus, si elles sont en réserves, elles peuvent apparaitre en embuscade au lieu d’arrivée normalement comme les réserves, … et durant la phase de tir, vous pouvez tenter de les retirer de la table afin de les faire réapparaitre plus tard …  bref, une façon assez fun de jouer ces « petites » sections (infanterie, HMG et mortiers) .
 
Le seul héros présent dans Rising Sun est un sniper finlandais (la « mort blanche ») qui coute 15 points de plus qu’un sniper normal, qui se retire sur un 3+ au lieu du 4+ traditionnel et qui devient SMG team lorsqu’il subit un assaut (ROF 3). S’il détruit tous ces ennemis dans un rayon de 10 cm au tir, il repart automatiquement dans la réserve de sniper … 

Pour le reste, les listes sont classiques.

L’infanterie de base est confident / vétéran, en rifle team avec un large accès aux supports : blindés, artillerie, anti-aérien et même un support aérien en sporadique. Pour gérer les blindés adverses, les commandements peuvent devenir des « Close Defense teams » avec un AT de 4. 

La compagnie fortifiée « Mannerheim Line Strongpoint » est identique à l’infanterie de base mais a accés à un large panel de fortifications (tranchées, champs de mines, pièges à chars …)
 
L’infanterie d’élite (Fearless Vétéran) est équipée à la base comme l’infanterie de ligne (« rifle teal). Elle peut cependant devenir une vraie plaie pour les chars en transformant l’ensemble des plaquettes en « Close Defense teams ».

Au final, il y a un choix intéressant mais rien d’aussi unique que la liste de guérilla à ski. Avec ces règles spéciales, cette liste peut être très frustrantes pour un adverse et le désorienter.  Elle peut upgrader ses rifles teams en SMG ou en « Close Defense teams ». C’est un point important car elle n’a aucun support blindé ou anti chars (pas même de support anti-aérien). Les seuls supports possibles sont de l’infanterie, de l’artillerie et de l’aviation.   Cette liste est une façon différente de jouer du finlandais mais nul doute qu’elle peut être dévastatrice pour l’adversaire.
 
Les supports dans les autres listes sont nombreux et classiques : artillerie, aviation, anti-aérien (le fameux Bofor) … et du blindé : T-26, BT-5, BT-7 et T-28… sans oublier quelques chars Vickers anglais (les seuls chars qui ne soient pas des chars de capture !!). Le reste bien entendu est pris aux russes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire