Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 7 février 2011

Premières impressions sur l’Early à FoW


Historine a joué vendredi dernier une nouvelle partie en Early.. Nous avons aujourd’hui une première idée qui se dégage de cette nouvelle période. Nous allons essayer de vous en faire part.

Rappel des faits : une liste basée sur une schutzen compagnie (Schützen-Brigade 3 "Eberswalde"  - Schützen-Regiment 3) affronte une liste « Escadron de combat » sur un free for all (nous étions là pour tester les listes et la période)

D’un coté donc, une liste allemande infanterie :
-          2 sections de Rifle/MG(*6) – mortier léger – AT team
-          1 section de mortiers 8cm
-          1 section anti chars pak 36
-          3 panzerjager I
-          3 PzIII E
-          2 sections de reco (SdKfZ 221/222)

Du coté francais :
-          1 section de somua
-          2 sections de H39 (canon long)
-          1 section de AMD 35
-          1 section d’infanterie coloniale
-          1 section d’artillerie (105mm)
-          1 section d’antichar (25mm)

Le but n’est pas de vous relater la bataille dans ses moindres détails mais bien de vous donner nos impressions.

Du coté allemand :
La schutzen est une liste défensive par excellence surtout lorsqu’elle affronte une liste blindée. Elle est polyvalente mais dans sa configuration choisie, elle manque cruellement de punch pour détruire les blindés adverses. En effet, hormis les PzJager I qui percent à 8, les autres AT sont à 6. Du coup, les combats à « longue distance » (60cm) sont peu destructeurs. Elle bénéficie cependant d’une capacité à saturer par ses feux les troupes adverses (RoF 3 sur les PzIII et les pak 36). 

Il faut utiliser à fond le stormmove allemand pour obliger l’adversaire à bouger et à perdre sa capacité de tir (valable pour le français et sa régle « one man turret ».

Les mortiers sont indispensables pour le smoke et éventuellement pour clouer les batteries adverses... ne pas en attendre une capacité de destruction.

En 1500 points, il manque l’aviation qui pourrait apporter un plus indéniable.

Au final, la liste va évoluer car elle est vraiment trop courte face à des adverses blindés. Le Panzer III, bien qu’intéressant avec son RoF3 n’a pas assez de punch. Son blindage frontal de 3 ne l’autorise guère aux longs combats frontaux à courte distance face notamment à du Somua 35. Nous allons tester le PIV D qui avec son canon court de 75 devrait avoir une meilleure chance de réussite (AT 7 et FP de 3+ contre AT6 et FP 4+ pour le 37mm du PzIII).  L’autre solution est de tester le Bufla (voir l’article d’Historine). Même prix que la section de PIV (450 points) mais une allonge et une puissance sans commune mesure ... au prix d’une absence de blindage et d’un nombre plus restreint de véhicule (mais ROF 3 contre RoF 2 pour le Pz IV.

Du coté Français :
Le français doit jouer sur sa capacité à encaisser les coups et il doit absolument combiner ses attaques : 4 S35 accompagnés de 6 H39 et 5 Panhard 35 (qui peuvent bouger et tirer elles) sont une menace que l’allemand peut difficilement gérer. La régle « one man turret » est contraignante et frustrante. Mais les blindages français sont équivalents (H39) voir supérieurs aux blindages allemands (S35 et B1bis). Les canons percent à l’identique (AT 5 ou 6). L’allemand doit donc systématiquement bouger et tout stormmove loupé se détruit par un retour de feu dévastateur pour lui.

L’artillerie elle peut le gêner considérablement. En revanche, les canons de 25mn, en étant « no HE » obligent le Français à les mettre en soutien de l’infanterie. Il y a lieu donc de créer un môle défensif.

Au final:
Quelque soit la liste jouée, il s’agit d’un nouveau jeu véritablement. Il faut oublier les parties middle ou late et réapprendre de nouvelles tactiques. L’Early ouvre de nouvelles perspectives et renouvelle complètement le plaisir du jeu.

A ce propos, Historine organise une grosse partie (3000 points de chaque coté) ce Week End (13 février 2011) Plus de détail ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire