Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 23 juin 2009

Le Semovente 90/53

Historine s'intéresse aujourd'hui à un engin italien peu connu : le Semovente 90/53.

Bonne lecture.


le chasseur de chars : Semovente 90/53
La nécessité de disposer d'un canon automoteur antichar de grande puissance se fit sentir sur le front russe, où les canons de 47/32 se révélaient incapables d'affronter les chars moyens de l'Armée Rouge. Ayant à disposition l'excellent canon Ansaldo de 90/53, l'Esercito pensa alors réaliser un semovente (chasseur de char) en installant cette pièce sur le châssis du futur char lourd P26/40. Mais comme le développement de ce dernier accumulait les retards, c'est finalement sur le châssis du char moyen M14/41 que fut installé le canon Ansaldo.


M14/41

La firme Ansaldo reçu le cahier des charges du nouveau véhicule le 29 décembre 1941. Mais Ansaldo avait commencé à travailler sur ce projet dès le début de l'automne, et un modèle en bois était déjà finalisé en novembre. Son projet fut approuvé le 27 janvier suivant et le prototype du semovente M.41M (pour Modificato) était prêt à entreprendre les tests le 5 mars 1942. En fait, l'Esercito avait passé une commande pour 30 exemplaires dès le 17 janvier !



Etant donné la longueur de la bouche de feu, la seule solution était de l'installer à l'arrière du châssis, qui fut de plus allongé de 17 cm. Le moteur fut également déplacé vers le centre du véhicule. Cette configuration ne permettait d'avoir qu'une protection frontale et latérale pour les deux membres d'équipage. Cependant, la portée utile de la pièce, qui atteignait 14 km, mettait les servants à l'abri des tirs d'armes automatiques.



La vitesse théorique maximale de 35 km/h sur route ne fut jamais atteinte, car le moteur souffrait de surchauffe lorsque le blindé dépassait les 20-25 km/h. L'autre carence de ce blindé était sa faible capacité d'emport en munitions. Pour y palier, chaque semovente M.41M était accompagné par un carro L6 portamunizioni tractant une remorque porte-munitions, qui embarquaient à eux deux 66 obus.



Les 30 exemplaires commandés furent livrés en avril 1942 et déclarés opérationnels le 16 août. Sur ce total, 24 équipèrent le 10° Reggimento Artiglieria Controcarro Semovente composé des CLXI°, CLXII° et CLXIII° gruppi. Chaque groupe comprenait 8 semoventi, 8 L6 porte-munitions avec leurs remorques et 4 carri comando sur châssis M.41.


Bien qu'initialement destiné au front russe, ce régiment fut déployé en Sicile le 17 décembre 1942 aux ordres du colonel Ugo Bedogni. Décoré de la médaille d'argent de la valeur militaire et cité au bulletin de guerre du 24 juillet 1943, le régiment fut dissous le 31 juillet suite aux combats qui l'opposèrent aux chars alliés lors de la défense de la Sicile. Quatre semoventi auraient été capturés par les Alliés, dont un, immatriculé RE 5825, est aujourd'hui exposé à Aberdeen, aux Etats-Unis.


Les 6 exemplaires de réserve restés à Nettuno furent capturés par les Allemands après l'armistice du 8 septembre 1943. Rebaptisés Selbfahrlafette 90/53 801(i), ils ne furent vraisemblablement pas utilisés par leurs nouveaux propriétaires.

Semovente 90/53 allemand

Fiche technique
Longeur : 5,08 m
Largeur : 2,28 m
Hauteur : 2,30 m
Moteur : Fiat SPA 15T M41 diesel à 8 cylindres en V de 11980 cm3, refroidis à l'eau, développant 145 CV à 1900 tours/min
Poids : 15,7 tonnes
Equipage : 2
Vitesse maximale : 25 km/h sur route
Autonomie : 150 km sur route
Protection : de 6 à 30 mm
Armement : un canon Ansaldo de 90/53 (8 coups)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire