Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

mardi 16 février 2010

L'Arme Blindée Japonaise en 1939 -1945 (3)

Historine poursuit son étude de l'Arme Blindée Japonaise en 1939 - 1945. Aujourd'hui, on va regarder plus en détail les matériels mise en œuvre.

Bonne lecture

Les chars japonais :
Type 89 A Chi-Ro : Char moyen
C'est le premier char, produit en série, qui était de conception entièrement japonaise. Il fut dessiné après quand l'impasse du projet d'un char lourd apparut clairement. Il se basait sur les plans d'un char anglais. Il subit son baptême du feu en 1932 lors de l'incident de Shanghaï et fut abondamment utilisé pendant la guerre contre la Chine. Le Type 89, initialement classifié comme char léger, resta en service pendant toute la guerre, bien qu'il était dépassé avant 1941.   
Production : Inconnue / Fait de 1931 à 1936
Motorisation : Daimler de 118 Ch.
Vitesse maximale :25 Km/h
Autonomie :Inconnue
Équipage :4 hommes
Blindage : 6 mm
Armement : Canon Type 90 de 57 mm ; 2 mitrailleuses de Type 91 de 6,5 mm

Type 89 B Chi-Ro :Char moyen
Pour économiser le très précieux pétrole, les japonais mirent au point un moteur diesel pour leurs chars. Le type 89, standard à l'époque dans l'arme blindée japonaise, reçut donc le nouveau moteur plus quelques changements de détail.   
Production : Inconnue / Fait en 1936
Motorisation : Mitsubishi, diesel de 120 Ch.
Vitesse maximale : 25 Km/h
Autonomie : Inconnu
Équipage : 4 hommes
Blindage : 6 mm
Armement : Canon Type 90 de 57 mm ; 2 mitrailleuses de Type 91 de 6,5 mm

Type 97 Chi-Ha : Char moyen
Après l'abandon de la filière des chars lourds et des chenillettes, le Japon se mit à la recherche d'un char moyen. Le Chi-Ha, considéré initialement comme trop coûteux, fut préféré après que le déclenchement des hostilités en Chine ait mis de côté les considérations budgétaires. Adéquat contre la Chine, il ne l'était plus du tout face aux chars occidentaux ou russes développés pendant la guerre. Il resta pourtant le char standard japonais pendant tout le conflit.   
Production : Inconnue / Fait de 1936 à 1943
Motorisation : Mitsubishi Type 97, diesel de 170 Ch. / Conso: 112 litres aux 100 (réservoir de 235 L)
Vitesse maximale :    38 Km/h
Autonomie : 248 Km
Équipage : 4 hommes
Blindage : Min: 9 mm / Max: 33 mm
Armement : Canon Type 97 de 57 mm ; 2 mitrailleuses de Type 97 de 7,7 mm

Type 97 Shinhoto Chi-Ha : Char moyen
Reprise du châssis du Chi-Ha mais avec une nouvelle tourelle (sens du mot Shinhoto) armée d'un canon de 47 mm L/48. La défaite face aux Russes à Kahlkin Gol en 1939 avait démontré la nécessité de chars plus performant que le modèle initial des Chi-Ha. Bien qu'il était prêt depuis plusieurs années, le char n'entra en service qu'au printemps 1942, à un moment où il était déjà dépassé.   
Production : Inconnue / Fait de 1940 à 1943
Motorisation : Mitsubishi Type 97, diesel de 170 Ch. / Conso: 112 litres aux 100 (réservoir de 236 L)
Vitesse maximale : 38 Km/h
Autonomie : 211 Km
Équipage : 5 hommes
Blindage : Min: 9 mm / Max: 25 mm
Armement : Canon Type 1 de 47 mm ; 2 mitrailleuses de Type 97 de 7,7 mm

Type 1 Chi-He: Char moyen
Développement du Chi-Ha réarmé avec un bien meilleur canon de 47 mm à haute vitesse initiale. Les limitations du potentiel industriel japonais empêcheront une production en nombre adéquat
Production : Inconnue
Motorisation : Mitsubishi Type 100, diesel de 240 Ch.
Vitesse maximale : 44 Km/h
Autonomie :Inconnue
Équipage : 4 hommes
Blindage :10 mm
Armement : Canon Type 1 de 47 mm ; 2 mitrailleuses Type 47 de 7,7 mm

Type 3 Chi-Nu : Char moyen
Développement du Chi-He avec une tourelle plus grande permettant de loger un canon de 75 mm L/38, inspiré d'un modèle français. Quasiment équivalent aux Shermans, il ne fut produit qu'en nombre limité et entra en service à partir de 1944.   
Production : 60 unités de 1943 à 1944
Motorisation : Mitsubishi Type 100, diesel de 240 Ch.
Vitesse maximale : 39 Km/h
Autonomie : Inconnue
Équipage :5 hommes
Blindage : 8 mm
Armement : Canon Type 3 de 75 mm ; mitrailleuse Type 97 de 7,7 mm

Type 4 Ke-Nu : Char léger
Tentative d'accroître la puissance de feu des Ha-Go en installant la tourelle du Chi-Ha sur la coque du Ha-Go. Quelques prototypes furent construit mais très peu de Ha-Go furent convertis.   
Production : Inconnue / Fait en 1944
Motorisation : Mitsubishi, 6cyl., diesel de 110 Ch.
Vitesse maximale :40 Km/h
Autonomie : Inconnue
Équipage : 3 hommes
Blindage : Min: 12 mm / Max: 75 mm
Armement : Canon Type 97 de 57 mm ; 2 mitrailleuses de Type 97 de 7,7 mm

Type 95 Ha-Go : Char léger
Modèle le plus construit des chars japonais. Malgré ses défauts (manque de protection, canon insuffisant, ...) sa mobilité le rendait populaire auprès des équipages. Il resta par conséquent en production jusque en 1943, très longtemps après que de meilleurs chars eurent été mis au point.   
Production : 1161 unités de 1936 à 1943
Motorisation : Mitsubishi, diesel de 120 Ch. / Conso: 66 litres aux 100 (réservoir de 164 litres)
Vitesse maximale :48 Km/h
Autonomie : 248 Km
Équipage : 3 hommes
Blindage : Min: 6 mm / Max: 12 mm
Armement : Canon Type 98/L37 de 37 mm ; 2 mitrailleuses de Type 97 de 7,7 mm

Type 98 Ke-Ni : Char léger
Remplaçant prévu pour le Ha-Go, mieux protégé, sa mise en production fut retardée de plusieurs années à cause de la popularité, indue, de son prédécesseur auprès des équipages. Une seconde version, avec un nouveau train de roulement, ne fut pas produite en série (Type 98-B).   
Production : 200 unités / Fait en 1942
Motorisation : Type 100, diesel de 130 Ch.
Vitesse maximale : 50 Km/h
Autonomie : Inconnue
Équipage : 5 hommes
Blindage : Min: 6 mm / Max: 12 mm
Armement : Canon Type 100 de 37 mm ; mitrailleuse Type 97 de 7,7 mm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire