Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 22 février 2010

Les Chars TK - TKS Polonais (1) en 1939

Historine a déjà étudié lors d'un précédent post les chars polonais. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser plus précisément aux chars  TK - TKS, qui formaient l'ossature blindée Polonaise en 1939.
Bonne lecture. 

Les chars TK – TKS
Les petits chars de reconnaissance TK & TKS dérivent directement de la chenillette britannique Vickers Carden-Loyd Mark VI de 1.5t, conçue à l'origine pour fournir un véhicule très mobile, actionné par deux fantassins. La Pologne achète en 1929, 16 de ces chenillettes à la Grande-Bretagne en même temps que la licence de production. Un premier prototype polonais fut conçu la même année et désigné TK-1.
 Le TK-1 avait un blindage de 3 mm seulement et pesait 1.75t. L'armement était constituée d'une mitrailleuse Hotchkiss de 7.9 mm. Le TK-1 ne sera fabriqué qu'à quelques exemplaires seulement.
La version améliorée le TK-2 elle aussi ne fut produite qu'à quelques exemplaires. Le TK-2 était propulsé par un moteur plus puissant. Le TK-2 était également équipé d'une nouvelle transmission et d'une suspension améliorée afin d'accroître les capacités tout terrain du véhicule.

Après les tests effectués sur ces deux chenillettes dites Modèles 30, le Bureau d'études de l'Institut de Technologie reprit le projet et en 1930, un nouveau prototype, le Modèle 31, fut mis au point. Ce nouveau modèle sera mis en fabrication l'année suivante à l'usine de camions Ursus, sous la dénomination de Petit Char de Reconnaissance TK-3 (ou TK). 
Environ 300 chenillettes TK-3 furent fabriquées dans cette usine, suivis de 250 à 270 exemplaires du modèle amélioré, TKS. En tout environ 600 exemplaires de tout type seront fabriqués. Notons encore qu'en novembre 1934, l'Estonie acheta 6 exemplaires du TKS à la Pologne.
TKS 
L'armement était constitué d'une seule mitrailleuse Hotckiss de 7.9 mm montée sur rotule sur la droite de la superstructure. La mitrailleuse pouvait être mise à feu depuis la chenillette ou sur un affût extérieur et utilisée comme arme anti-aérienne. Quelques exemplaires de seront équipés d'un canon de 20 mm FK. 
Le TKS disposait également d'un nouveau modèle de périscope Gundlach (ultérieurement utilisé sur les chars russes et britanniques). Le TKS disposait également d'un nouveau affût de mitrailleuse qui accueillait sur certains exemplaires une mitrailleuse Browning de 7.9 mm à refroidissement par eau.
TK3
Le blindage du TK-3 était monté par boulonnage et ne dépassait pas les 8 mm. La version améliorée TKS disposait d'un blindage maximum de 10 mm, mieux répartis et d'une meilleure forme. Cependant ce blindage ne pouvait arrêter les projectiles des armes anti-chars contemporaines.

TKF
Modèle TK propulsé par un moteur FIAT de 46 ch. Environ 18 exemplaires furent produits en 1935. Il était armé de deux mitrailleuses, dont une pièce lourde de 9 mm sur affût anti-aérienne (le tireur restait cependant à l'intérieur du véhicule).
TKS 20 mm Gun
TKS armé avec un canon de 20 mm. Environ 24 exemplaires furent convertis en 1939.
Conversions
C2P: Tracteur d'artillerie léger non armé. Environ 200 furent produits, destinés aux canons antichars et antiaériens légers.
TKD: Canon automoteur léger armé d'un canon de 47 mm modèle 25 (assez médiocre) dans un compartiment de combat découvert. 4 exemplaires seulement (1932).
TKD
TKW: Char léger de reconnaissance avec tourelle rotative. 6 exemplaires (1934).
TK-3 20 mm: Canon automoteur léger armé d'un canon de 20 mm. 1 prototype. 
TKS-D: Chasseur de char léger armé d'un canon de 37 mm Bofors. 2 exemplaires seulement (1936).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire